Première opération chirurgicale avec des Google glass

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 19 Février 2014 : 19h47
Mis à jour le Jeudi 20 Février 2014 : 08h08

Pour la première fois en France, à l’hôpital Saint-Grégoire à côté de Rennes, un chirurgien a opéré une patiente en portant des lunettes Google glass afin de transférer en direct les images et d’expliquer l’intervention à un confrère au Japon.

© getty

Une nouvelle technologie pour échanger et enseigner

S’est déroulée en Ille-et-Vilaine une opération très particulière. Au centre hospitalier privé (CHP) Saint-Grégoire à côté de Rennes, le Dr Philippe Collin a opéré une patiente de 80 ans (pose d’une prothèse de l’épaule) avec des lunettes Google glass.

Grâce à cette innovation technologique, il a partagé en temps réel, via une simple connexion Wi-fi, tous les détails de l’intervention (images, son, commentaires et toutes autres données informatiques) avec un confère japonais, le Dr Goto, habitant de Nagoya, à plus de 10.000 km de distance. Les deux chirurgiens ont pu échanger avec fluidité au sujet de cette opération. L’objectif était de former le Dr Goto en direct à la pratique de cette intervention puisque celle-ci vient d’être autorisée au Japon.

Les lunettes Google glass trouvent ici une application santé particulièrement intéressante, à savoir l’enseignement des techniques opératoires.

PUB

Des lunettes Google glass, c’est quoi ?

Ce sont des lunettes dotées d’une caméra, d'un micro et d'un écran. On peut ainsi transmettre des informations, du son, des vidéo et des images sans aucune manipulation et sans même bouger la tête, et en recevoir de la même façon.

Ces lunettes révolutionnaires ne sont pas encore commercialisées, mais elles font l’objet d’importantes expérimentations.

Dans le domaine de la chirurgie, d’autres interventions ont été retransmises en juillet via des lunettes Google glass : la pose d'une sonde gastrique par endoscopie aux États-Unis par le Dr Rafael Grossmann et une greffe de cartilage par le Dr espagnol Pedro Guillen.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 19 Février 2014 : 19h47
Mis à jour le Jeudi 20 Février 2014 : 08h08
Source : France Bleu Armorique, Ouest-France, 19 février 2014.
PUB
PUB
A lire aussi
Google Glass : une (e-)révolution pour la médecine ?Publié le 25/10/2013 - 09h36

L’utilisation des nouvelles technologies va croissant dans le domaine de la médecine. Les « Google glass », lunettes qui affichent des informations issues d’Internet en surimpression de la vue classique, pourraient en partie révolutionner ce secteur, comme le montrent déjà certaines...

Presbytie : toutes les solutions pour la corrigerPublié le 06/11/2015 - 10h38

En France, 20 millions de personnes seraient concernés par la presbytie. Ce défaut visuel dégradant la vision de près, est causé par le vieillissement du cristallin qui ne permet plus une bonne « mise au point » de l’œil. Chirurgie, lunettes, lentilles, implants ou encore gymnastique...

Se retrouver après une intervention chirurgicalePublié le 08/11/2005 - 00h00

Une intervention chirurgicale, même très réussie, provoque souvent un changement difficile à accepter, une modification corporelle. Autant notre esprit comprend immédiatement que cette opération était indispensable et bénéfique, autant notre instinct, lui, met beaucoup de temps à accepter...

Presbytie : quoi de neuf ?Publié le 30/09/2012 - 22h00

Les premiers signes de la presbytie apparaissent généralement vers 45 ans.Si la presbytie est quasiment un passage obligé vers la cinquantaine, elle n’est pourtant pas une fatalité grâce aux techniques de pointe qui se sont développées ces vingt dernières années.

Plus d'articles