Oméga-3, Oméga-6 : quelles sont les bonnes et mauvaises huiles pour la santé ?

Oméga-3, Oméga-6 : quelles sont les bonnes et mauvaises huiles pour la santé ?

Huile de tournesol, de colza, de palme, de noix, de pépins de raisin, d’olive, d’arachide…

Comment s’y retrouver avec toutes ces huiles végétales ?

Comment savoir quelles huiles sont bonnes pour la santé et inversement celles qu’il est préférable d’éviter ?

Les 10 recommandations d'E-santé.

1- Il est recommandé de choisir une huile plus riche en oméga-3 qu’en oméga-6.

L’important n’est pas vraiment l’équilibre dans une huile, mais dans l’organisme.
Pour que les oméga-3 soient bien utilisés, l’équilibre dans l’organisme oméga-3 / oméga-6 doit être d’environ 1/3. Aujourd’hui, du fait de l’industrie alimentaire, il est de 1/15 à 1/30, voire 1/40.

Il faut donc préférer les huiles plus riches en oméga-3 comme l’huile de colza ou les plus neutres comme l’huile d’olive (l’huile d’olive ne contient pas d’oméga-3, mais elle a l’avantage de ne pas apporter non plus d’oméga-6 !).

 

2- Pour la santé, l’huile de colza est meilleure que l’huile de pépins de raisin.

L’huile de pépins de raisin contient beaucoup d’oméga-6 (près de 70 oméga-6 pour un oméga-3).
C’est également le cas des huiles de tournesol, de palme, de maïs et d’arachide.
Pour la santé, elles sont à éviter.

En revanche, l’huile de colza est plus riche en oméga-3. Il faut la privilégier.

 

3- La caractéristique de l’huile d’olive est qu’elle est neutre.

L’huile d’olive est considérée comme une huile neutre car elle apporte des acides gras mono-insaturés.
Rappelons qu’il existe trois sortes d’acides gras : les acides gras saturés (mauvais pour la santé), les acides gras mono-insaturés (neutres pour la santé) et les acides gras polyinsaturés (dont les oméga-3 bénéfiques pour la santé).

 

4- Il est recommandé de mélanger de l’huile d’olive et de l’huile de colza.

Olive plus colza est un mélange très intéressant pour la santé, pour la cuisson et pour l’assaisonnement.
En mélange, l’huile d’olive donne plus de goût à l’huile de colza et inversement, le goût très prononcé de l’huile d’olive, qui peut déplaire à certains, est atténué par le colza.

N'hésitez pas à mélanger donc ces deux huiles : olive + colza !

 

5- Les huiles végétales sont bonnes ou mauvaises selon leur origine.

La composition d’une huile dépend de son origine végétale.
Par exemple, l’huile de palme qui est fortement utilisée par l’industrie agroalimentaire et très riche en oméga-6, est à limiter.

L’huile issue du colza est inversement plus riche en oméga-3 et doit donc être privilégiée.

 

6- L’huile de tournesol et d’arachide sont les deux huiles à bannir de sa cuisine.

Les huiles de tournesol et d’arachide sont trop riches en oméga-6.
Il est préférable de ne plus en avoir dans sa cuisine et de les remplacer par de l’huile d’olive et/ou de colza.

 

7- Entre ces deux huiles, olive et tournesol, il faut choisir l’huile d’olive pour la cuisson.

L’huile d’olive résiste bien à la chaleur (200°C).
A savoir, l’huile de colza résiste moins bien (140 à 150° maxi). Mais sa résistance est augmentée lorsqu’elle est mélangée avec de l’huile d’olive !

Pour la cuisson, préférez donc l'huile d'olive à l'huile de tournesol. Vous pouvez aussi choisir le mélanger les deux.

 

8- L’huile de palme est très riche en acides gras saturés.

L’huile de palme (issue des palmiers et dont la culture est accusée d’être responsable de déforestation en Asie…) est une huile bon marché très largement utilisée dans l’industrie agroalimentaire.
Or elle est riche en acides gras saturés, des acides gras que l’on consomme en trop grandes quantités et qui sont donc à limiter.

Evitez l'huile de palme !

 

9- Entre ces deux huiles, de maïs et de germe de blé, il faut éviter l’huile de maïs.

L’huile de germe de blé est bonne pour la santé car elle est plutôt riche en oméga-3. C’est également le cas de l’huile de soja et de l’huile de noix.
Mais les plus riches sont l’huile de colza et l’huile de lin. Inversement, l’huile de maïs apporte trop d’oméga-6.

 

10- Il est recommandé de choisir une huile de première pression à froid.

Le raffinage est un processus de transformation chimique de l’huile, qui contribue à faire disparaître certains nutriments bons pour la santé.
Ce n’est pas le cas des huiles vierges, extra-vierges ou de première pression à froid, qui n’ont subi qu’un simple broyage et pressurage à froid.

En résumé, pour votre santé, préférez les huiles riches en oméga-3 et évitez celles qui contiennent beaucoup d'oméga-6. A ce titre, deux huiles sont à privilégier : l'huile d'olive et l'huile de colza.

Mis à jour par Isabelle Eustache le 12/02/2014
Créé initialement par Isabelle Eustache le 12/11/2010

Sources : Institut Moncey

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus

image_format_460_230

Huile de maïs

  • L'huile de maïs est de consommation courante. Elle ne devrait pas s'appeler ainsi mais huile de germe de maïs.
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating