La moitié des cancers sont dus au tabagisme

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 17 Juin 2015 : 10h26
Mis à jour le Mercredi 17 Juin 2015 : 15h03

On le savait déjà, le tabagisme est responsable de la majorité des cancers du poumon, mais pas seulement. Une étude américaine indique que la cigarette est impliquée dans la moitié des décès par cancers, et ce, malgré 50 ans de lutte antitabac.

20 millions d’Américains décédés de leur tabagisme

Fumer représente toujours une cause majeure de décès prématuré. Aux États-Unis, 20 millions d’Américains seraient morts de leur tabagisme au cours des 50 dernières années. Selon cette étude, dans le domaine du cancer, le tabac serait encore plus meurtrier qu’on ne le pensait. Ainsi, en 2011 et toujours aux États-Unis, 48,5 % des 346.000 décès par cancer (12 types de cancer chez les plus de 35 ans) ont été directement liés au tabagisme. Dans 74,9% des cas, il s’agit d’un cancer du poumon (129.799 décès en 2011). Mais outre le poumon, la moitié des cancers du larynx, de la cavité buccale, de l’œsophage, de la vessie, résulterait aussi du tabac.

PUB

Aider les fumeurs à stopper leur tabagisme

Les fumeurs sont-ils vraiment sourds aux avertissements et aux messages de prévention ? Ce n’est pas aussi simple. Le tabac est très addictif. Les fumeurs devenus dépendants doivent se faire aider pour arrêter de fumer. Outre les substituts nicotiniques, le suivi par un médecin ou un tabacologue augmente vraiment les chances de réussite.

Pour vous faire aider et trouver le programme d’arrêt qui vous convient :

Tabac info service : www.tabac-info-service.fr ou 39 89

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 17 Juin 2015 : 10h26
Mis à jour le Mercredi 17 Juin 2015 : 15h03
Source : Siegel R. et coll., JAMA Intern Med. Published online June 15, 2015. doi:10.1001/jamainternmed.2015.2398, http://archinte.jamanetwork.com/article.aspx?articleid=2301375.
A lire aussi
Tabagisme : sauvons les jeunes femmes !Publié le 13/06/2000 - 00h00

La récente journée de mobilisation contre le tabac (31 mai) aura eu le mérite de donner la parole à tous ceux qui luttent contre ce fléau et de faire réfléchir sur les chiffres de l'épidémie.

Plus d'articles