Méthylisothiazolinone : un dangereux remplaçant du parabène
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 04 Novembre 2013 : 09h26
Mis à jour le Jeudi 18 Mai 2017 : 15h09

Depuis que les parabènes sont accusés d'être des perturbateurs endocriniens, les laboratoires de cosmétiques les remplacent par un substitut qui s'avère en réalité très allergisant pour la peau, la méthylisothiazolinone.

Ce biocide présent dans certains shampoings, lingettes pour bébé, crèmes et produits d'entretiens peut provoquer de l'eczéma de contact.

© Fotolia
PUB

Faut-il revenir aux parabènes ?

PUB

Les conservateurs sont nécessaires pour éviter que nos cosmétiques soient envahis par les bactéries, et les études montrent que les parabènes sont les mieux tolérés par la peau. Mais leur effet perturbateur sur nos hormones les rendent potentiellement dangereux. Toutefois les fabricants explorent les possibilités d'un conditionnement sous-vide qui permettrait d'éviter l'utilisation de conservateurs.

#E#Moins on en fait, mieux c'est !

Et si la vraie solution passait par la simplicité ?Les industries cosmétiques regorgent de créativité pour sans cesse créer de nouveau besoin et nous persuader que nous devons les combler. Pourtant quelques gouttes d'huile végétale d'abricot déposées sur le visage avant le coucher peuvent suffire à réveiller le teint et adoucir la peau.#E#

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 04 Novembre 2013 : 09h26
Mis à jour le Jeudi 18 Mai 2017 : 15h09
Source : Dyrgaard Lundov, M. et al., 2012 ;345:e8221. « Médicaments et Parabènes - Point d'information », Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, 25 mai 2011. Jacobs, M.C. et al., Encycl Méd Chir (Elsevier, Paris), Dermatologie, 98-145-A-10, 1999, 14 p. Raison-Peyron, N. et al., Archives des maladies professionnelles et de l'environnement, VOL. 67 - N° 1 - P. 49-52
PUB
PUB
A lire aussi
Quand les cosmétiques agressent la peau... Publié le 02/05/2005 - 00h00

La peau de 15 à 20% des Français est mise à rude épreuve : irritation, intolérance, eczéma...… Dans certains cas, il s'agit de réactions à des produits cosmétiques agressifs, dans d'autres, une allergie est en cause. Si les tests cutanés permettent souvent d'identifier le composant...

Plus d'articles