Mésothérapie, nourrir sa peau de l'intérieur...

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 18 Juin 2007 : 02h00
-A +A
Le principe est simple. Pour entretenir la qualité de la peau et lutter contre le relâchement cutané, on nourrit spécifiquement la peau de l'intérieur, c'est-à-dire que l'on injecte localement dans le derme les nutriments dont la peau a besoin. Les explications du Dr Catherine de Goursac*.

Quel est le principe du mésolift ou mésothérapie ?

Dr Catherine de Goursac : L'idée est de mettre de l'engrais dans le derme. Avec le temps, le derme ne fait que s'atrophier, s'aplatir et les rides sont justement dues au fait qu'il n'y a plus suffisamment de tissu de soutien. Donc l'idée est de stimuler ce derme. Comme il est composé de cellules appelées fibroblastes, qui synthétisent toutes sortes de fibres (collagènes, élastines) et de substances fondamentales, ce sont elles qu'il faut faire travailler davantage. Les crèmes essayent de le faire par voie externe mais elles ne sont pas suffisamment efficaces car la peau est une véritable barrière mécanique difficile de traverser. La mésothérapie, elle, consiste à placer directement à l'intérieur du derme tous les éléments nécessaires à sa stimulation, une sorte d'engrais. On injecte différentes molécules, dont des micronutriments assez ciblés (certaines vitamines et minéraux), des stimulants de la microcirculation (pour favoriser les échanges et faire circuler les apports nutritifs) et de l'acide hyaluronique. Ce dernier est généralement utilisé dans un but de comblement mais il sert ici à réhydrater la peau qui tend naturellement à se dessécher. Cette substance attire l'eau mais elle fait également partie des substances fondamentales du derme qui tendent à chuter avec l'âge. Et enfin, elle a une action stimulante sur les fibroblastes. On injecte également de la diméthyléthanolamine (DMAE) qui est aussi employée dans les crèmes cosmétiques et qui exerce un effet tenseur très intéressant. Pour l'instant, cette formule est la plus efficace dont on dispose pour doper notre peau.Mais attention, elle n'est pas définitive. Elle évolue avec la mise au point de nouvelles molécules que nous incorporons au fur et à mesure, ce qui renforce en permanence l'efficacité du traitement. Pour information, le mésolift est pratiqué depuis les années 80, mais il a commencé à être particulièrement efficace en 1998 avec l'introduction de l'acide hyaluronique, puis en 2004 avec la DMAE.

Comment se déroulent les injections ?

Dr Catherine de Goursac : On réalise 5 à 6 séances, toutes à 15 jours d'intervalle. Mais les effets ne sont visibles qu'au bout de 2 ou 3 séances, le temps de relancer l'activité du derme et des fibroblastes. En revanche, lorsque les séances s'arrêtent, l'efficacité du traitement continue à augmenter durant encore trois mois environ. Ensuite, en fonction de l'état du vieillissement de la peau, on peut faire un entretien avec deux séances rapprochées tous les ans ou tous les 6 mois. En cas de peau très ridée, on peut recommander d'associer un peeling et une mésothérapie. La peau est alors prise en sandwich. Le premier traitement est superficiel, il stimule la peau, et le second dope la peau de l'intérieur.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 18 Juin 2007 : 02h00
A lire aussi
Anti-âge : les skinboosters, c'est quoi ? Publié le 10/02/2014 - 07h30

Rajeunir en douceur et donner un coup d'éclat au visage, c’est ce que proposent les skinboosters.Il s’agit d’une technique esthétique peu invasive qui repose sur de toutes petites injections d’acide hyaluronique faiblement réticulé, non pas pour donner du volume mais pour revitaliser et...

Objectif belles fesses : raffermir, remonter et galber ses fessiers Publié le 20/04/2016 - 10h57

Depuis que le monde entier a flashé sur les jolies fesses de Pipa Middleton au mariage de sa sœur la princesse Kate, les croupes sont devenues stars. Dorénavant, on porte les fesses hautes et rebondies. L’aspect sexy de notre arrière-train consiste à marcher en roulant des fesses. Il existe...

Plus d'articles