J'ai toujours froid aux mains, aux pieds, au nez... c'est le syndrôme de Raynaud ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 23 Mars 2009 : 01h00
Mis à jour le Mardi 15 Décembre 2015 : 12h56
-A +A
Dès qu'il fait froid, vos doigts et vos orteils s'engourdissent et deviennent tout blancs ? Il s'agit certainement de la maladie de Raynaud. Le diagnostic de ce syndrome bénin nécessite au préalable d'éliminer les autres causes.

Syndrome de Raynaud : éliminer les autres causes possibles

Exposés au froid et à l'humidité, les doigts et les orteils des personnes atteintes de la maladie de Raynaud deviennent rapidement blancs, engourdis, avec une sensation de brûlure, parfois des douleurs. Ces symptômes sont dus à un trouble de la circulation du sang au niveau des extrémités, sorte de spasme artériel intense et excessif en réponse au froid.

Ce syndrome de Raynaud est fréquent : 5% de la population générale en est affectée, mais il s'agit majoritairement de femmes (neuf cas sur dix se manifestent chez des femmes).

Souvent, le diagnostic du syndrome de Raynaud est porté vers l'âge de 25 ans, après une évolution de quelques années. On retrouve fréquemment des antécédents familiaux. C'est ainsi que la description des symptômes suffit généralement à identifier un syndrome de Raynaud.

Pourtant, le médecin doit au préalable écarter d'autres causes possibles. En effet, certaines maladies ou troubles, voire la prise de certains médicaments (anti-migraineux, bêtabloquants) peuvent aussi modifier la vascularisation des extrémités. L'examen clinique, quelques manipulations des artères, un bilan immunologique, un écho-doppler, sont parfois proposés pour écarter certaines hypothèses. C'est par défaut que le diagnostic du syndrome de Raynaud est confirmé.

Le syndrome de Raynaud est une affection bénigne

Que les personnes touchées par un syndrome de Raynaud se rassurent, cette affection est bénigne. Par ailleurs, si les symptômes culminent chez les femmes jeunes, il faut savoir que les crises diminuent avec l'avancée en âge, pour souvent disparaître à la ménopause.

En attendant, toutes les stratégies visant à protéger vos extrémités sont à mettre en pratique. C'est d'ailleurs la base du traitement : se couvrir chaudement de la tête aux pieds lorsque l'on doit s'exposer au froid.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 23 Mars 2009 : 01h00
Mis à jour le Mardi 15 Décembre 2015 : 12h56
Source : Le Quotidien du médecin, 6 mars 2009.
A lire aussi
J’ai tout le temps froid Publié le 28/01/2011 - 10h12

Vous avez tout le temps froid ? Est-ce bien normal ? Explorez les causes en fonction de vos symptômes associés et vous trouverez certainement la solution, car avoir froid, ce n’est jamais agréable !

La sclérodermie, une maladie rare Publié le 04/08/2008 - 00h00

La sclérodermie est une maladie rare. Dans sa forme " localisée ", elle affecte essentiellement la peau, celle-ci s'épaississant et se durcissant. En revanche, lorsque la sclérodermie est dite " systémique ", elle atteint d'autres organes (viscères, reins, cÅ"ur, poumons, etc.), pouvant...

Plus d'articles