• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    37 avis
  • Témoignages (0)

J'ai mal au dos, quel sport puis-je pratiquer ?

J'ai mal au dos, quel sport puis-je pratiquer ?

Sitôt l'épisode douloureux passé, on recommande aux personnes fragiles du dos de reprendre le plus tôt possible leurs activités et de pratiquer un sport.

En effet, il n'y a rien de pire pour le dos que l'inactivité.

Plus votre dos sera musclé, moins vous risquerez d'avoir mal au dos !

Oui, mais alors quels sont les sports recommandés ?

Muscler son dos est un impératif pour diminuer le risque d'en souffrir.
Attention toutefois, si certains sports sont particulièrement bénéfiques, d'autres peuvent être un supplice pour le dos.

Quels sont les sports à éviter lorsque l'on souffre du dos ?

Les sports brusques, qui malmènent le dos, imposent des contorsions et qui induisent des microtraumatismes sont à proscrire.
Sont ainsi fortement déconseillés aux personnes qui ont mal au dos :

  • le judo, 
  • la lutte, 
  • l'aviron, 
  • le canoë kayak, 
  • tous les sports de raquette (tennis, ping-pong, badminton…), 
  • les poids et les haltères, 
  • le trampoline, etc.

Quels sont les sports conseillés aux personnes fragiles du dos ?

Trois sports sont particulièrement recommandés :

  • la natation, 
  • la marche, 
  • le vélo. 

La natation est le sport par excellence pour ceux qui ont mal au dos.
La nage est d'ailleurs une thérapie à part entière pour traiter les problèmes de dos. Porté par l'eau, le corps est comme en apesanteur et s'affranchit de nombreuses contraintes. Enfin, les vertèbres ne sont plus comprimées par le poids du corps…

La marche est une très bonne activité physique.

Si vous réalisez de longues randonnées, adoptez un pas régulier. Et bien entendu, votre sac à dos doit être léger.

Simple à mettre en pratique, la colonne vertébrale en profite à tout moment, que les trajets soient longs ou courts et que la marche soit modérée ou rapide. D'ailleurs, si vous pratiquez la marche rapide, veillez à augmenter le nombre de pas (la fréquence) au lieu de la longueur des enjambées. En effet, plus les enjambées sont grandes, plus vous imposez une torsion à votre colonne vertébrale.

Et pourquoi pas le jogging ?
A chaque foulée, le poids que doit supporter votre colonne vertébrale décuple. De plus, des ondes de chocs remontent le long de vos jambes. Résultat, les vertèbres risquent de souffrir. Si vraiment vous persistez dans cette activité, il faut prendre des précautions et porter des chaussures bien adaptées qui pourront amortir les chocs.

Le vélo, une solution ?
Le vélo enfin, à condition d'adopter une position adéquate sur son vélo (hauteur de l'entrejambe) ne pose aucun problème particulier au niveau de la colonne vertébrale. 

Dans tous les cas, n'hésitez pas à en discuter avec votre médecin, qui pourra vous conseiller et vous recommander aussi des exercices.

Mis à jour par Dr Philippe Presles le 01/10/2014
Créé initialement par Dr Philippe Presles le 27/04/2009

Trouvez-vous cet article intéressant ?