J'ai arrêté de tousser !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 07 Avril 2004 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 19 Novembre 2015 : 17h22

C'est un des multiples et merveilleux bienfaits de l'arrêt du tabac. Si c'est évident, c'est aussi prouvé : le sevrage tabagique améliore nettement les manifestations respiratoires : toux matinale, grasse, chronique, sifflante, essoufflement…...

PUB

Tu ne tousses plus ? Non j'ai arrêté de fumer !

PUB

Ce résultat provient d'une étude menée auprès de 2.819 Norvégiens chez lesquels les taux de rémission spontanée de diverses manifestations ont été mesurés, initialement en 1985, puis onze plus tard.

La première évaluation montre que 20% des sujets souffrent d'une toux matinale, grasse ou sifflante et 60% d'une toux chronique. La majorité de ces personnes sont des fumeurs ou des ex-fumeurs, et la fréquence de ces symptômes est d'autant plus élevée que le tabagisme est important. Onze plus tard, ces manifestations ont diminué respectivement de 40% et de 60%. Et bien sûr, ce sont ceux qui ont stoppé leur tabagisme qui en ont tiré le meilleur bénéfice en termes de manifestations respiratoires. Ainsi, les sujets ayant réussi leur sevrage ont six fois plus de chances de voir disparaître leur toux matinale, 3,5 fois plus pour la toux chronique et 2,5 fois plus la toux grasse.

Les auteurs notent également un rôle important de la pollution professionnelle, puisqu'une exposition aux poussières et aux fumées industrielles diminue fortement les chances de rémissions des symptômes respiratoires, et ceci, que les travailleurs soient ou non des fumeurs.

Mots-clés : Tabac, Toux, Tousser, Fumer, Fumeur
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 07 Avril 2004 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 19 Novembre 2015 : 17h22
Source : European Respiratory Journal, 23 (4), 2004.
PUB
PUB
A lire aussi
Tabagisme : les traitements de la BPCOPublié le 11/06/2018 - 08h01

L'une des principales complications du tabagisme est la broncho-pneumopathie chronique obstructive ou BPCO. Elle ne guérit malheureusement pas, mais des traitements efficaces permettent d'en diminuer les symptômes et d'améliorer la qualité de vie des patients.

Fumeurs : quel est votre risque de BPCO ?Publié le 25/11/2008 - 00h00

Le risque de BPCO est très sérieux chez les fumeurs. Mais à partir de quelle intensité de tabagisme ? L'âge de début du tabagisme est-il si important ? Quelle est la différence entre une bronchite chronique et une BPCO ? Réponses concrètes à toutes ces questions.

BPCO, les Français sont à bout de soufflePublié le 04/12/2002 - 00h00

Une proportion non négligeable de Français, particulièrement les fumeurs, ont le souffle court. Pire, ils n'ont pas conscience de la gravité de cette maladie. Considérée à tort comme banale, la bronchite chronique obstructive (BPCO) est méconnue et sous-diagnostiquée, tandis qu'elle...

Plus d'articles