Implants mammaires en silicone : recommandations

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 18 Février 2004 : 01h00
-A +A
L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) vient de formuler une mise au point relative aux risques des implants mammaires pré-remplis de gel de silicone.

L'AFSSAPS précise que ces éléments d'information, destinés aux patientes candidates à l'implantation d'une prothèse mammaire, ne traitent pas des risques liés à l'anesthésie et à la chirurgie.

Complications éventuelles

Contracture capsulaireAfin de s'isoler et de se protéger contre tout corps étranger, l'organisme tend à former une sorte de membrane autour de l'implant. Il s'agit d'une réaction normale. Si cette membrane s'épaissit, elle peut alors former une véritable coque fibreuse autour de l'implant que l'on appelle contracture capsulaire. Ces coques peuvent être favorisées par le passage de gel de silicone à travers l'enveloppe de la prothèse. Cette complication varie en fonction de l'indication, du type et de la qualité de la prothèse et des conditions d'implantation. Si elle est surtout d'ordre esthétique, elle peut nécessiter une réintervention en cas de gêne fonctionnelle ou de douleurs. Il faut savoir que l'implantation derrière le muscle pourrait diminuer la fréquence de cette complication.RuptureCertains facteurs peuvent favoriser une rupture, comme un traumatisme violent ou l'ancienneté de l'implant. Si l'implant rempli de silicone se rompt, deux cas de figure sont alors possibles :

  • le gel reste dans l'enveloppe fibreuse qui entoure l'implant et passe inaperçu ;
  • le gel diffuse à travers l'enveloppe fibreuse, provoquant une réaction à ce corps étranger sous forme de nodules, dénommés médicalement " siliconomes " et des ganglions inflammatoires peuvent apparaître. L'implant doit alors être extrait et remplacé.

A savoir

Allaitement : l'implant mammaire n'a pas de retentissement sur l'allaitement.Cancer du sein : aucune relation n'a été mise en évidence entre implant mammaire et cancer du sein.Complication de la silicone : malgré nombre d'accusations, les travaux scientifiques actuels montrent que le risque de maladies inflammatoires chez les patientes porteuses d'implants mammaires remplis de gel de silicone reste très faible.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 18 Février 2004 : 01h00
Source : AFSSAPS, Le point sur : Informations relatives aux implants mammaires, mise à jour le 9 janvier 2004, " Les risques liés aux implants mammaires pre-rémplis de gel de silicone ".
A lire aussi
Prothèse mammaire : pas de risque de cancer du sein ! Publié le 06/03/2006 - 00h00

Les prothèses mammaires, utilisées lors d'interventions esthétiques ou réparatrices, notamment après un cancer du sein, ont été réhabilitées après avoir été accusées de favoriser certaines maladies. Restait un doute sur le risque de cancer du sein, mais celui-ci est écarté.

Le point sur les prothèses mammaires Publié le 02/02/2009 - 00h00

Grâce au dépistage généralisé, le taux de guérison après un cancer du sein ne cesse de progresser.Parallèlement, l'opportunité de bénéficier d'une prothèse ou implant mammaire se pose fréquemment.Voici quelques informations pratiques qui peuvent aider nombre de femmes...

Plus d'articles