Homéopathie : mes granules anti-ballonnements intestinaux

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 10 Avril 2017 : 10h33
Mis à jour le Lundi 10 Avril 2017 : 10h35

Les ballonnements intestinaux ou flatulences peuvent prêter à rire, mais n’en sont pas moins désagréables et gênants. S’il suffit parfois de modifier son alimentation et son hygiène de vie, on peut également recourir à l’homéopathie.

Ballonnements intestinaux, quand du gaz s’accumule dans les intestins

Les ballonnements intestinaux sont dus à une production et à une accumulation accrues de gaz. S’ils sont expulsés, sous forme de « pets », ils peuvent répandre une odeur nauséabonde. Inversement, s’ils ne sont pas expulsés, ils provoquent des douleurs intestinales.

Ces gaz sont issus de la décomposition du bol alimentaire provenant de l’estomac assurée par les bactéries présentes dans nos intestins et composant la flore intestinale.

Quand faut-il consulter ?

  • Ballonnements importants, douloureux et qui se prolongent.
  • Flatulences associées à une constipation importante et persistant plus de 3 jours.

  • Ballonnements intestinaux accompagnés de vomissements, de malaises, de diarrhées avec fièvre et frissons.

  • Difficultés ou impossibilité d’émettre des gaz.

  • Présence de sang dans les selles.

Certains aliments (choux, haricots en grains, féculents) ou le simple fait d’avaler de l’air en mangeant provoquent des ballonnements bénins et sans conséquence. Mais il existe de nombreuses autres causes susceptibles d’entrainer de graves complications (occlusion intestinale, infection digestive…) qu’il est nécessaire d’écarter en consultant son médecin.

S’il suffit de porter attention à la composition de ses menus pour identifier les aliments associés aux flatulences et les écarter au moins momentanément, on peut également recourir à l’automédication (pansements digestifs, charbon, antispasmodiques) en cas de ballonnements intestinaux peu sévères et en l’absence de complications. On peut également se tourner vers l’homéopathie.

Ordonnances homéopathiques contre flatulences et ballonnements intestinaux

  • En cas de ballonnements avec forte distension abdominale, sensation d’étouffement aggravée après les repas, éructation et gaz putrides, désir de vin : Asa Fœtida 4CH.
  • Ballonnements plus fréquents le soir, avec gonflement sous le nombril et gaz inodores : Lycopodium 4CH.
  • Ballonnements dans la partie supérieure de l’abdomen pouvant gêner la respiration, aggravés par les repas trop gras et le vin, inconfort amélioré par l’émission de gaz : Carbo Vegetalis 4CH.
  • Ballonnements et inconfort non améliorés par l’émission de gaz : China Rubra 4CH.
  • Ballonnements intestinaux dès le début des repas, avec gaz non fétides, constipation et transpiration facile : Kalium Carbonucum 5CH.
  • Flatulences fétides et constipation avec amélioration en mangeant et en consommant des boissons chaudes : Graphites 5CH.
  • Digestion lente, intolérance aux graisses et aux glaces, coliques, flatulences, régurgitation rance, mauvaise haleine, aggravation par la nourriture chaude, les graisses et les glaces : Pulsatilla 5CH.

Posologie : prendre 5 granules matin et soir des deux remèdes les plus appropriés jusqu’à amélioration.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 10 Avril 2017 : 10h33
Mis à jour le Lundi 10 Avril 2017 : 10h35
Source : L’homéopathie, Tous les remèdes pour guérir en douceur les maux du quotidien, Dr Dominique-Jean Sayous, Editions Eyrolles. Guide d’automédication, Médicaments sans ordonnance, Pr Jean-Paul Giroud, Editions de La Martinière.
A lire aussi
Ballonnements et flatulencesPublié le 31/05/2001 - 00h00

Le tube digestif est un conduit souple, pourvu d'un système musculaire lisse qui, d'une extrémité à l'autre de l'organisme, capte la nourriture, la digère et en rejette les déchets.

Ventre et digestion : comment dégonfler ? Publié le 20/03/2006 - 00h00

La digestion des aliments passe par un processus de fermentation bactérienne. Dans certains cas, la production de gaz est plus importante et donc source de ballonnements et de flatulences. Pourquoi la digestion est-elle parfois difficile et que faire pour éviter ses inconvénients ?

La constipation n'est pas sans conséquencesPublié le 16/06/2008 - 00h00

Une personne sur cinq souffre de constipation occasionnelle ou chronique. C'est dire que cet état est très fréquent, et plus particulièrement chez les femmes (dans 80% des cas). Si la constipation passagère est généralement bénigne, à la longue, elle gêne la vie quotidienne en raison de...

Plus d'articles