L'herpès, un virus extrêmement contagieux !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 12 Décembre 2005 : 01h00
Mis à jour le Mardi 25 Avril 2006 : 02h00
-A +A
Le bouton de fièvre, l'herpès génital ou oculaire, sont des affections très contagieuses et donc facilement transmissibles. Encore aujourd'hui, peu de Français le savent. Pourtant, un tiers des adultes sont touchés par le virus de l'herpès, soit plus de trois personnes sur dix…

L'herpès, un virus très courant et finalement peu connu !

Selon l'Observatoire mis en place par l'Association herpès, près de 17 millions de Français seraient atteints d'herpès, soit plus d'un tiers de la population. Toutefois, seul un quart d'entre eux ont vu leur diagnostic confirmé par un médecin...Comme le suggère une enquête IPSOS, un manque d'information serait à l'origine de ce phénomène : les deux tiers des Français s'estiment insuffisamment avertis au sujet de l'herpès. Si tout le monde a entendu parler du bouton de fièvre, bien peu connaissent les différentes formes ou les modes de transmission du virus de l'herpès.

  • Ainsi, 58% seulement pensent qu'un bouton de fièvre peut être contagieux et 49% pour l'herpès génital.
  • Mais aussi, 54% n'utilisent jamais de préservatif au moment des crises d'herpès. L'herpès est rarement cité comme faisant partie des maladies virales transmissibles ou des maladies sexuellement transmissibles.
  • Seules 58% des personnes interrogées savent que la transmission mère-enfant de l'herpès est possible lors de l'accouchement.
  • Seules 57% des personnes interrogées considèrent possible la transmission d'un herpès génital à un partenaire quand on a une crise d'herpès labial.
  • Et enfin, seules 39% des personnes interrogées savent que l'herpès peut être transmis en dehors des crises.

Au final, la plupart des Français présentent des conduites à risque en terme de transmission.

Herpes : que faut-il savoir d'autre ?

  • L'herpès est une maladie infectieuse due à un virus Herpes Simplex (HSV), dont il existe deux souches : HSV1 est responsable du bouton de fièvre (et de 20% des herpès génitaux) et HSV2 de l'herpès génital.
  • La maladie évolue par poussées et provoque des lésions dont l'apparition est précédée de signes annonciateurs : brûlures, picotements, démangeaisons Ces symptômes signifient également que le virus de l'herpès est transmissible.
  • Au fil des poussées, chaque personne souffrant d'herpès apprend à reconnaître les facteurs qui entraînent des récidives : fièvre, grippe ou rhume, stress, fatigue ou état dépressif, traumatismes locaux (frottements, rapports sexuels, mouchages, soins dentaires), soleil, chaud, froid, etc.
  • La contamination du HSV2 (herpès génital) se fait par contact sexuel non protégé et celle du HSV1 (herpès labial) par tout contact. Ainsi, un rapport sexuel oral peut propager un herpès labial : 20% des herpès génitaux seraient dus à HSV1.

Attention également à l'auto-contamination et toujours se laver les mains après avoir touché les lésions.

  • En cas d'herpès génital, pas de rapport sexuel lors des poussées, et en dehors, port du préservatif.
  • Les traitements de l'herpèsne permettent pas une guérison définitive, mais limitent la fréquence et la sévérité des crises. Ce sont des antiviraux à prendre dès les signes avant-coureurs.
  • Ne jamais appliquer sur les lésions, d'alcool, d'éosine ou des crèmes à base de corticoïdes, car ces substances provoquent une « flambée » du virus.
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 12 Décembre 2005 : 01h00
Mis à jour le Mardi 25 Avril 2006 : 02h00
Source : Communiqué de presse de l'Association herpès, novembre 2005.
A lire aussi
Herpès génital : des symptômes à reconnaître Publié le 31/07/2006 - 00h00

Dû à un virus sexuellement transmissible extrêmement contagieux, l'herpès génital touche près de 20% des adultes. Reconnaître les symptômes permet de bénéficier rapidement d'un traitement efficace et de limiter la transmission du virus de l'herpès génital.

MST : méfiez-vous de l'herpès génital Publié le 13/11/2002 - 00h00

Les Maladies Sexuellement Transmissibles (MST) sont devenues synonymes de SIDA. Pourtant d'autres maladies peuvent aussi avoir des conséquences très graves. Plus insidieuses, elles doivent également être connues. C'est le cas de l'herpès génital.

Plus d'articles