Hernie discale : quand un disque déraille

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 16 Août 2005 : 02h00
Mis à jour le Lundi 28 Décembre 2015 : 17h20

Sous le terme de hernie discale se cachent les lumbagos, les sciatiques, les cervicalgies, les névralgies, etc. Toutes ces affections douloureuses ont en commun la saillie d'un disque vertébral ou cervical en dehors de sa position normale.

La hernie désigne la saillie d'un organe ou d'une partie d'organe hors de la cavité dans laquelle il est normalement contenu, à travers un orifice naturel ou accidentel. Les principales hernies concernent le diaphragme (dont la hernie hiatale), les viscères de l'abdomen et les disques vertébraux. Dans ce dernier cas, on parle de hernie discale et c'est un disque compris entre deux vertèbres qui fait saillie.

Le disque intervertébral est constitué de deux parties : un noyau gélatineux central et un anneau de fibres périphériques attachant les deux vertèbres entre elles. Une hernie discale se manifeste lorsque l'anneau est fissuré et que le noyau s'engage par cet orifice. Il fait alors saillie à l'extérieur de la colonne vertébrale et comprime une racine nerveuse, voire la moelle épinière.

Ce phénomène survient le plus souvent au niveau lombaire, entre la 4e et la 5e vertèbre lombaire ou entre la 5e vertèbre lombaire et la première vertèbre sacrée. Mais les vertèbres cervicales ne sont pas épargnées. Ainsi, en cas d'atteinte dans le bas du dos, on parle de lumbago, et lorsque le noyau comprime le nerf sciatique, on parle de sciatique.

Qui et pourquoi ?

La hernie discale peut être due à un surmenage modéré, mais répété. C'est ainsi qu'elle touche souvent les travailleurs manuels. Elle peut également résulter du port d'une charge lourde, voire d'une brusque torsion du tronc. En fait, la cause générale de la hernie discale est la détérioration progressive des disques qui, à l'âge adulte, commencent à montrer certains signes de vieillissement. Les hommes sont un peu plus souvent touchés que les femmes. Quant à l'âge de survenue de cette affection, c'est entre 20 et 30 ans que les hernies se manifestent souvent. Mais les risques sont deux fois plus importants chez les personnes ayant déjà été affectées par des maux du dos.

Symptômes

La hernie discale provoque une douleur aiguë, une sensation de déchirure au niveau du dos. Cette douleur est vive et irradiante, pouvant descendre jusque dans la jambe, voire dans le pied en cas de sciatique. Un engourdissement peut également se manifester. La compression d'une racine nerveuse provoque une névralgie associée à des fourmillements, voire à une paralysie.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 16 Août 2005 : 02h00
Mis à jour le Lundi 28 Décembre 2015 : 17h20
Source : Centre francilien du dos, Paris Versailles, http://www.cfdos.com.
A lire aussi
SciatiquePublié le 05/03/2003 - 00h00

La sciatique est une inflammation du nerf sciatique, généralement due à l'irritation d'une de ses racines.

Hernie discale : préservez le dos de votre chien !Publié le 11/07/2005 - 00h00

Des difficultés pour se déplacer, une démarche anormale, voire une paralysie des membres, peuvent être les conséquences d'une hernie discale. Un traitement précoce augmente les chances de récupération de votre compagnon à quatre pattes.

La chirurgie du dos, en pleine évolutionPublié le 23/09/2011 - 09h46

Lumbago, sciatique, hernie discale…, autant de pathologies de la colonne vertébrale (encore appelée rachis) qui deviennent un calvaire pour ceux qui en souffrent. Souvent présentée comme une solution de dernier recours, la chirurgie du rachis permet aujourd’hui, par le biais de...

Plus d'articles