• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    35 avis
  • Commentaires (0)

Guérir de son cancer en dialoguant avec ses cellules

Article publié par Dr Philippe Presles le 28/01/2011
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.


Guérir de son cancer en dialoguant avec ses cellules

Vivre un cancer est une véritable lutte de tous les jours et guérir d’un cancer est une véritable victoire. C’est pour cela que le dernier livre de Guy Corneau fait du bien : il nous raconte dans Revivre comment il a gagné et comment son dialogue avec ses cellules a contribué à le sauver, en complément de sa chimio. Un beau témoignage.

Il ne s’agit pas d’un petit cancer, mais d’un cancer terrible. Quand on lui annonce son diagnostic au printemps 2007, Guy Corneau, célèbre psychanalyste junguien, est effondré. Il s’agit d’un lymphome grade 4, à larges cellules, non hodgkinien, extra-ganglionnaire qui touche la rate et l’estomac, mais qui déborde déjà d’une cinquantaine de lésions métastatiques des deux poumons. Rien qu’en lisant cela, on imagine le pire. Guy Corneau sort de l’hôpital tellement abasourdi, qu’il doit se parler pour avancer : « Bon, là, on va y aller tout doucement. Il faut descendre les marches une à une, sortir dans la rue, respirer au parc… »

Dialoguer avec les cellules

Une année plus tard, son médecin oncologue lui annonce : « Monsieur Corneau, je ne sais pas ce que vous avez fait… mais cela a marché ! ». Entre ces deux moments intenses, l’auteur a vécu une expérience exceptionnelle de force et d’intelligence qu’il nous raconte avec conviction.

Opposé à l’idée de subir une chimiothérapie, Guy Corneau a le réflexe de bien s’informer et de demander de nombreux avis autour de lui et à plusieurs médecins. Il ne dispose que de 3 semaines pour décider s’il y va ou pas. Il conclut que la chimio est incontournable et qu’elle fera partie de son arsenal thérapeutique. Mais il décide dans le même temps que la chimio ne sera pas tout. Il fera tout pour se battre. Et il commence une quête intense à la recherche des méthodes complémentaires qui peuvent l’aider.

Parmi celles-ci, Guy Corneau raconte comment il a réussi à mobiliser son énergie interne contre ses cellules cancéreuses, simplement en leur parlant tous les jours, en les écoutant et en leur demandant de laisser la place aux nouvelles cellules souches. Il s’agit d’un exercice de visualisation créative, un voyage intérieur au cours duquel l’esprit est à l’écoute du corps et pilote sa guérison. Tout comme les émotions venant du corps peuvent interférer avec notre esprit, nos pensées peuvent nous faire visualiser des scènes qui influencent notre corps. Ce n’est pas du tout un exercice intellectuel. La théorie n’a rien à faire ici. Ce qui compte c’est de vivre pleinement ce type d’expérience et d’en ressentir les bienfaits en soi. Outre son beau livre, Guy Corneau nous offre sur son blog officiel, www.guycorneau.com, un enregistrement d’une demi-heure sur ce voyage intérieur. A écouter, à savourer et à méditer…

Les esprits rationnels pourront s’interroger : « s’il n’avait pas fait sa chimio, il ne serait plus là ! ». Ils ont raison, mais ils devraient aussi aller sur le site www.visualisation-creative.com/dr_carl_simonton.php sur lequel le Dr Car Simonton explique la puissance de cette méthode de visualisation créatrice. Il s’agit ni plus ni moins de comprendre que ceux qui battent le cancer sont ceux qui veulent vivre et se donner tous les moyens, la chimio bien sûr, mais aussi toutes les méthodes complémentaires qui peuvent leur faire du bien.

Vous aussi, dans votre combat contre le cancer ne négligez rien. Ecoutez vos médecins bien sûr et engagez-vous à fond dans votre chirurgie, votre radiothérapie ou votre chimiothérapie. Retrouvez le chemin de la santé en mangeant bien et en réfléchissant sur le sens que vous voulez donner à votre vie maintenant. Et cherchez une méthode qui vous fait profondément du bien. Pour Guy Corneau ce fut la visualisation créatrice et le dialogue avec ses cellules. Merci Guy !  

Source : Revivre. Guy Corneau. Editions de l’Homme-Versilio             

Article publié par Dr Philippe Presles le 28/01/2011
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Ce billet fait partie du blog de Dr Philippe Presles, Le blog de la Rédaction

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
Voir aussi les billets de blog :
Trop de poids, trop de cancer

Par Dr Philippe Presles le 25/08/2014 11:12

  • rating
  • rating
  • rating
  • rating
  • rating

L’excès de poids participe à la formation des cancers, processus qui est connu depuis une dizaine d’années. D’une manière générale, trop de poids favorise tant le diabète que les maladies ...

Pas de risque de cancer avec la stimulation ovarienne pour les ...

Par Dr Philippe Presles le 7/07/2014 09:24

  • rating
  • rating
  • rating
  • rating
  • rating

C’est une crainte qui persiste depuis le début de la pratique des FIV dans le monde. Les traitements donnés aux femmes pour stimuler leur production d’ovocytes étaient soupçonnés d’être responsables ...

Téléphone portable : reprendre l’oreillette pour protéger son ...

Par Dr Philippe Presles le 19/05/2014 11:16

  • rating
  • rating
  • rating
  • rating
  • rating

Cette nouvelle enquête sur la relation entre certaines tumeurs du cerveau et l’usage des téléphones portables est à la fois rassurante et inquiétante. Les chercheurs de cette étude baptisée CERENAT ...