Fuites urinaires chez les jeunes accouchées

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Dimanche 16 Décembre 2001 : 01h00
-A +A
Après un accouchement, près de 30% des jeunes femmes seraient sujettes aux fuites urinaires. Ce trouble persisterait chez 10% d'entre elles. Par omission, absence de diagnostic ou de prise en charge, ce phénomène reste méconnu. Pourtant, non traité, il constitue un risque important d'incontinence future.

Un premier accouchement représente un facteur de risque de l'incontinence urinaire. Ainsi, l'apparition de fuites urinaires en post-partum (après l'accouchement) révèle l'existence de lésions qui seront sources, à plus ou moins long terme, d'une insuffisance urinaire. L'arrivée du bébé ne doit donc pas occulter ce problème. Il doit être évoqué, recherché et traité systématiquement.

L'examen du deuxième mois après l'accouchement est un moment privilégié pour en parler. Il ne faut en aucun cas omettre de soulever le problème. N'ayez crainte, votre médecin connaît très bien ce trouble. En première intention, il recherchera la présence d'une éventuelle infection urinaire. Si ce n'est pas le cas, une rééducation périnéale vous sera prescrite. Il vous donnera également des conseils en auto-rééducation, en hygiène et en diététique.Si les troubles persistent, de nouvelles recommandations et une deuxième série de séances rééducatives vous seront proposées. Des examens complémentaires pourront être demandés et vous serez, le cas échéant, orientée vers une consultation spécialisée.

Dans ce domaine, un questionnaire de qualité de vie a fait ses preuves. Il permet d'évaluer votre gène et l'importance du trouble. Très utile, il met par exemple en évidence une restriction de vos activités sportives ou de vos sorties, un impact psychologique (perte d'estime de soi, anxiété), un retentissement sur votre sexualité, une peur de l'entourage, la nécessité de porter des protections, des répercussions sur votre travail, etc.

Vous ne devez pas accepter ces fuites comme une fatalité. Il est primordial d'en parler et de vous faire aider.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Dimanche 16 Décembre 2001 : 01h00
A lire aussi
Incontinence urinaire féminine Publié le 10/04/2002 - 00h00

L'incontinence urinaire est la perte involontaire et intermittente des urines en dehors de l'émission normale contrôlée. C'est un phénomène assez courant, en tout cas beaucoup plus fréquent qu'on ne l'imagine car il est rarement avoué.

Plus d'articles