Fin de vie : une ouverture vers l’assistance au suicide

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 18 Décembre 2012 : 17h15
Mis à jour le Mardi 18 Décembre 2012 : 17h20

Le professeur Didier Sicard, l'ex-président du Comité consultatif national d'éthique (CCNE), vient de rendre à François Hollande son rapport sur la fin de vie.

En considérant que « l'assistance au suicide peut être envisagée dans certains cas de maladie incurable et évolutive », le rapport entrouvre la porte au « suicide assisté ».

Vers une assistance au suicide

En France, la loi Leonetti de 2005 maintientl’interdiction de donner délibérément la mort(euthanasie active), mais elle condamne « l’acharnement thérapeutique ». À noter également que cette loi donne le droit au patient de refuser un traitement.

Aujourd’hui, avec ce rapport sur la fin de vie, l’assistance au suicide pourrait être envisagéeenFrance, comme c’est actuellement le cas dans certains pays (Hollande, Belgique, Luxembourg).

D’ailleurs, dans sa proposition 21 de candidat à la présidence, François Hollande indiquait qu’il proposerait « que toute personne majeure en phase avancée ou terminale d'une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable et qui ne peut être apaisée, puisse demander, dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d'uneassistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité ».

PUB

Un rapport qui tient compte des témoignages de patients et de familles

Après 5 mois de réflexion et une dizaine de « débats citoyens », le rapport du Pr Didier Sicard va orienter le débat sur la question de l’euthanasie.

A noter que les experts se sont appuyés sur des témoignages de patients et de familles révélant une « grande insatisfaction des citoyens » face au traitement réservé à la fin de vie. Sont évoquées, « une mauvaise prise en charge de la douleur, malgré des traitements performants » et « une surdité face à la détresse psychique et aux souhaits des patients ».

C’est ainsi qu’il est notamment proposé d'améliorer la formation médicale afin de favoriser « l'intégration d'une compétence en soins palliatifs ».

Au final, le gouvernement semble s’orienter vers une clarification de la loi Leonetti...

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 18 Décembre 2012 : 17h15
Mis à jour le Mardi 18 Décembre 2012 : 17h20
Source : La Croix, Le Parisien, 18 décembre 2012.
PUB
PUB
A lire aussi
Fin de vie : un panel de citoyens pour le suicide assistéPublié le 17/12/2013 - 11h06

À la demande de François Hollande, un panel de citoyens s’est réuni pour débattre et se prononcer sur l’euthanasie.Leur avis consultatif, rendu public ce lundi 16 décembre 2013, est favorable à l’aide au suicide, un droit jugé légitime pour les patients en fin de vie ou souffrant...

Euthanasie: un colloque à l'Assemblée ne résoud pas le problèmePublié le 11/02/2002 - 00h00

Le colloque « 21e siècle, vers quelle fin de vie », qui s'est tenu le 25 janvier à l'Assemblée Nationale, a été le théâtre d'un véritable débat sur l'euthanasie. Des intervenants étrangers sont venus faire part de leurs expériences. Pour ce qui concerne la France, un député a...

Plus d'articles