Faut-il attendre une heure après le déjeuner avant d'aller se baigner ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 28 Juillet 2008 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 19 Août 2016 : 12h33
-A +A
Selon une très vieille croyance populaire, il ne faut pas aller se baigner juste après le déjeuner, mais attendre au moins une heure que digestion se fasse. Cette croyance est-elle vraiment justifiée ?

Digestion : quel délai entre le déjeuner et la baignade ?

Selon des experts canadiens et américains de la Croix Rouge, cette légende ne repose sur aucun fait concret.

Autrement dit, il n'existe aucun argument valable pour interdire la baignade après un déjeuner, qu'il s'agisse de la baignade récréative des enfants, de la baignade rafraîchissante des parents ou d'une baignade sportive.

Bien entendu, il est préférable d'éviter les repas très copieux, très gras et arrosés d'alcool, car en prolongeant la digestion, de tels repas s'accompagnent d'un sentiment d'inconfort quel que soit le type d'activités, allant de la lecture à la sieste en passant par la baignade.

Digestion et baignade : sur quoi repose une telle croyance ?

Certains disent qu'il est nécessaire d'attendre la fin de la digestion.

Or, la digestion est un processus qui dure des heures, au minimum 3 heures selon la nature du repas. Il faudrait donc attendre plus de 3 heures avant d'aller se baigner et non pas seulement une petite heure.

Selon d'autres croyances, c'est une question de température.

En effet, lors de la digestion, la température corporelle s'accroît, ce qui augmente le risque de malaise par choc thermique lorsque l'on entre dans l'eau. Cette différence est cependant minime et il suffit d'entrer progressivement dans l'eau et de mettre un peu d'eau sur sa nuque pour atténuer la transition.

Une autre hypothèse repose sur le fait que l'estomac et les muscles des membres entreraient en compétition pour le sang oxygéné. Après un repas, le sang afflue au niveau de l'abdomen, mobilisé pour la digestion, et donc indisponible pour les muscles. Seulement voilà, le volume de sang oxygéné est largement suffisant pour subvenir en même temps à la digestion et à l'activité musculaire des membres.

En conclusion, mieux vaut faire un repas pas trop riche avant une baignade pour une question de confort (et jamais d'alcool avant une baignade). Mais se baigner juste après manger n'est pas associé à un risque accru de noyade.

D'ailleurs, il est bien recommandé aux nageurs olympiques de manger un peu avant une compétition. De même pour les bébés-nageurs, il est conseillé de nourrir les tout-petits avant la baignade.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 28 Juillet 2008 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 19 Août 2016 : 12h33
Source : La presse canadienne, 16 juillet 2008.
A lire aussi
Noyade été : déjà 109 décès depuis le 1er juin Publié le 16/07/2015 - 14h50

La baignade estivale s’est bien installée dans les habitudes des premiers plaisanciers grâce aux grosses chaleurs survenues dès ce début d’été, que déjà 275 noyades accidentelles sont recensées, et parmi elles, 109 décès. La prévention demeure la meilleure des protections. 

Travail en horaires décalés : alimentation désorganisée Publié le 10/01/2006 - 00h00

Le travail posté désigne le travail en horaires décalés, dont fait partie le travail de nuit. Sur un même poste de travail, plusieurs équipes se relaient en rotations successives. Les conséquences pour la santé et le comportement social peuvent être importantes et souvent prévenues. Le...

Plus d'articles