Explosion du trafic d’organes

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 30 Mai 2012 : 16h35
Mis à jour le Jeudi 31 Mai 2012 : 08h34

En 2010, 107.000 greffes d’organes ont été réalisées dans le monde, dont 70% de greffes de rein. Mais l’écart entre les dons d’organes et les besoins se creuse, en raison de l’augmentation de certaines maladies chroniques dont le diabète, favorisant l’explosion du trafic d’organes.

© getty

Ventes illégales d’organes

Alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a défini des règles strictes, des normes éthiques et imposé l’absence de toute compensation monétaire, un marché noir de vente d’organes se développe sournoisement.

Aujourd’hui, une greffe de rein sur dix relève de l’illégalité puisqu’elle implique la vente d’organes au marché noir.

Selon l'OMS, près de 10.000 opérationsclandestines seraient réalisées chaque année, soit une toutes les heures.

Les reins représenteraient jusqu’à 75% du trafic mondial d'organes.

PUB

Les trafiquants d'organes réalisent des profits colossaux en achetant des reins auprès de populations vulnérables

« Donnez un rein et achetez le nouvel iPad ! » a été choisi comme slogan publicitaire par un trafiquant d'organes humains en Chine.

Les donneurs pouvant vivre avec un seul rein, cette vente leur rapporte dans les5.000 dollars (3.100 euros).

Quant aux trafiquants, ils revendent ces organes à des patients en attente d’une greffe prêts à payer jusqu’à 200.000 dollars (158.000 euros) et à se rendre en Chine, en Inde ou au Pakistan pour bénéficier d’une greffe illégale, abandonnant ainsi les dialyses et améliorant leur qualité de vie.

Mais en plus du coût financier et de l’illégalité, ces patients prennent de gros risques : complexité de l’opération, rejet éventuel, infection, etc.

Moins de 3.000 greffes réalisées par an pour plus de 10.000 insuffisants rénaux.

En France, on dispose d’un greffon rénal pour 4 patients.

De ce fait, la liste d’attente se creuse, favorable à l’explosion du trafic d’organes.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 30 Mai 2012 : 16h35
Mis à jour le Jeudi 31 Mai 2012 : 08h34
PUB
PUB
A lire aussi
Donner un rein de son vivant : matière à réflexionPublié le 19/10/2016 - 07h53

A débuté ce 17 octobre 2016 une campagne d’information sur le don de rein de son vivant. L’objectif de l’Agence de la biomédecine est d’augmenter ce type don d’organe très particulier en répondant aux questions que se pose le grand public, notamment : qui peut donner et pourquoi...

Insuffisance rénale : réflexe greffe !Publié le 17/10/2013 - 12h59

La FNAIR (Fédération nationale d’aide aux insuffisants rénaux) œuvre pour qu’en cas d'insuffisance rénale terminale, la greffe devienne le traitement de première intention.Cette Journée mondiale du don d’organes et de la greffe du 17 octobre 2013 est l’occasion d’informer, de...

Donneur d'organe ? Faites-le savoir !Publié le 16/06/2004 - 00h00

Des milliers de malades en France ont besoin d'une greffe pour continuer à vivre. Seul le don d'organe, de tissus ou de cellules rend possible cette greffe. Il est important de prendre position de votre vivant, pour ou contre le don de vos organes, et de communiquer votre choix à votre famille....

Contrefaçon de médicaments : attention danger ! Publié le 10/02/2016 - 09h44

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la vente de faux médicaments est responsable de 700 000 décès chaque année dans le monde. Le trafic de la contrefaçon de médicaments concerne environ 10% des molécules en circulation et 62% de celles vendues sur Internet. Les 10 conseils pour ne...

Plus d'articles