Épiglottite : quand la toux de l’enfant devient une urgence

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 10 Février 2014 : 08h30
Mis à jour le Lundi 26 Octobre 2015 : 18h14
-A +A

L’épiglottite est une laryngite qui touche spécifiquement l’épiglotte située dans la partie supérieure du larynx.

Lorsque l’épiglotte est infectée par une bactérie, elle gonfle et tend à obstruer la trachée avec un risque d’asphyxie, ce qui constitue une urgence vitale.

L’épiglotte est une sorte de clapet qui ferme le larynx lors de la déglutition (empêchant le passage des aliments vers les bronches), et qui peut être l’objet d’une infection bactérienne.

Cette épiglottite touche essentiellement des enfants.

Quels sont les signes d’une épiglottite ?

Tout commence comme une simple laryngite.

Puis, en cas d’épiglottite :

  • Les symptômes s’aggravent soudainement : mal de gorge, fièvre, toux sèche, modification de la voix, puis altération de l’état général avec sensation d’étouffement surtout en position allongée.
  • Les difficultés respiratoires s’aggravent rapidement avec une respiration bruyante (stridor).
  • L’enfant se penche vers l’avant et tire son cou vers l’arrière pour favoriser l’arrivée d’air.
  • On remarque une hypersalivation liée au fait qu’il est devenu impossible d’avaler sa salive.
  • L’enfant est très agité puis devient léthargique.

L'épiglottite est une urgence :

À ne pas faire :

Allonger l’enfant ou chercher à inspecter le fond de la gorge avec le manche d’une cuillère.

À faire :

L’enfant est en train de s’étouffer, il faut contacter immédiatement les urgences en composant le numéro du Samu (15).

En attendant les secours, maintenez l’enfant, idéalement dans une atmosphère humide (en ouvrant les robinets d’eau chaude).

Quel est le traitement de l’épiglottite ?

L’épiglottite correspondant à une infection bactérienne, le traitement médicamenteux repose sur l'administration d’antibiotiques.

Mais en attendant qu’ils agissent, une intubation est souvent nécessaire afin de rétablir en urgence le passage de l’air et éviter l’asphyxie. On prescrit également des anti-inflammatoires.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 10 Février 2014 : 08h30
Mis à jour le Lundi 26 Octobre 2015 : 18h14
Source : Le Manuel Merck, Éditions Larousse.
A lire aussi
Méningite : quels sont les signes ? Publié le 27/05/2012 - 22h00

La méningite désigne une inflammation des méninges, membrane qui enveloppe le cerveau et la moelle épinière. *La méningite est souvent d’origine virale. Plus rarement, mais beaucoup plus grave, la méningite peut être causée par une bactérie. Il s’agit alors d’une urgence...

Méningite bactérienne : bien plus dangereuse que la méningite virale Publié le 18/08/2004 - 00h00

On ne peut parler des méningites qu'au pluriel car il en existe plusieurs et de gravité différente. Si les méningites virales sont le plus souvent bénignes, les méningites bactériennes sont des infections redoutables qui peuvent causer la mort d'un enfant en quelques heures ou laisser de...

Difficultés à respirer Publié le 01/01/2005 - 00h00

Le rôle du poumon consiste à oxygéner le sang et à en éliminer le gaz carbonique.En cas d'insuffisance respiratoire, le taux de gaz carbonique sanguin augmente, tandis que celui d'oxygène diminue, ce qui se traduit par une difficulté à respirer (que l'on appelle également dyspnée).

Toux Publié le 31/05/2001 - 00h00

La toux est un mécanisme de défense contre une agression extérieure.

Plus d'articles