Enfants : trucs et astuces pour leur donner un médicament

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 02 Juin 2008 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 23 Janvier 2015 : 10h56
-A +A
Ce n'est pas toujours facile de faire prendre un médicament à un enfant. Voici quelques astuces qui peuvent faciliter la tâche et quelques conseils pour éviter les erreurs.

1) Respectez bien la posologie

Respectez bien la posologie prescrite par le médecin (n'en donnez pas plus ni moins) et poursuivez le traitement durant toute la période indiquée (ne l'arrêtez pas de votre propre chef sous prétexte que les symptômes ont disparu).

2) Lisez bien la notice et le mode d'emploi

Et cela pour chaque médicament.

Agitez bien le flacon afin d'homogénéiser son contenu.

Demandez au pharmacien de vous préciser si le médicament doit être conservé ou non au réfrigérateur.

3) Evitez de couper ou d'écraser un comprimé

Ou encore de vider une gélule sans demander l'avis du pharmacien.

Pourquoi ? Parce que les acides contenus dans l'estomac ou de certains aliments peuvent nuire à l'efficacité du médicament. Ce procédé peut aussi mettre en évidence un goût désagréable dissimulé par l'enrobage ou la gélule.

4) En cas de goût qui incommode votre enfant

Vous pouvez essayer différentes stratégies pour le masquer : donnez-lui au préalable une petite cuillère de pâte à tartiner, laquelle va recouvrir les papilles de la langue, et ainsi diminuer le goût du médicament.

On peut aussi anesthésier légèrement les papilles en suçant un glaçon. Contre l'arrière-goût cette fois-ci, donnez-lui un bonbon ou un chewing-gum à la menthe.

5) Apprenez à votre enfant à avaler un comprimé ou une gélule

Mettre votre enfant en position assise ou debout en avalant un grand verre d'eau.

Le verre peut avantageusement être remplacé par une petite bouteille d'eau car boire au goulot oblige à renverser la tête ce qui facilite la déglutition.

6) Attention, en cas de vomissement ou de comprimé recraché

Dans la demi-heure qui suit, appelez votre médecin ou votre pharmacien afin de savoir s'il est nécessaire de lui redonner une dose de médicament.

7) S'il s'agit d'une pipette doseuse ou d'une seringue graduée

Dirigez l'extrémité vers la joue plutôt que vers la langue.

De cette façon, le liquide s'écoulera entre les gencives et la joue et sera plus facile à avaler.

8) Et enfin, les suppositoires

Conservez-les dans le réfrigérateur ou trempez le suppositoire (encore dans son emballage) dans un verre d'eau froide afin de le durcir.

Pour faciliter son insertion en douceur, appliquez juste avant un peu de lait hydratant ou de crème sur la peau. On recommande souvent de l'insérer par le bout plat.

Si un demi-suppositoire est nécessaire, coupez-le dans le sens de la longueur.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 02 Juin 2008 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 23 Janvier 2015 : 10h56
Source : Le guide Vidal de l'automédication.
A lire aussi
Mes médicaments et mes petits arrangements Publié le 08/10/2010 - 10h24

Peut-on écraser les comprimés, ouvrir les gélules, les diluer dans un peu de lait, etc... ? Pas toujours. La présentation d’un médicament (la galénique) n’est pas le fruit du hasard. Elle est étudiée et voulue, comme par exemple l’enrobage spécial de certains comprimés qui sert à...

Un hiver sans grippe et sans rhume Publié le 06/01/2014 - 10h00

En hiver, les microbes attaquent… Défendez-vous… ou soignez-vous efficacement.Pour supporter plus confortablement des symptômes pénibles, mais aussi pour éviter les complications.

Plus d'articles