La cystite entrave le quotidien

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 24 Mars 2004 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 07 Avril 2016 : 18h12
Bien que bénigne, la cystite récidivante est souvent un handicap au quotidien. Elle entrave également la vie de couple en perturbant les rapports sexuels. La prise en charge passe par des mesures hygiéno-diététiques et une antibiothérapie préventive.

C'est à partir de quatre crises annuelles que la cystite est considérée comme récidivante chez la femme. Un bilan doit alors être entrepris afin d'identifier la cause (ECBU, échographie rénale, vésicale). Mais dans la majorité des cas, aucune cause n'est retrouvée. La prise en charge s'articule donc autour de règles hygiéno-diététiques et d'un traitement médicamenteux faisant appel à des antibiotiques.

L'hygiène et l'alimentation au quotidien

  • Boire au moins un litre et demi de liquide par jour, le plus souvent possible et en petites quantités.
  • Eviter de boire du vin blanc et du champagne, qui en modifiant brutalement le pH urinaire risquent de favoriser la multiplication des colibacilles.
  • Aux toilettes, prendre le temps de bien vider sa vessie.
  • S'essuyer de l'avant vers l'arrière, afin de ne pas entraîner les germes de l'anus vers la vulve.
  • Uriner juste après les rapports sexuels.
  • Le rapport sexuel étant un facteur déclenchant (dû à l'aspect mécanique et non contaminant), il est possible d'utiliser une antibioprophylaxie prise uniquement après les rapports.
  • La toilette intime est essentielle mais ne doit pas être faite à l'excès : une fois par jour à l'eau et au savon de Marseille, et toujorus externe.
  • La toilette vaginale est déconseillée.
  • Eviter les longs séjours dans un bain moussant.
  • Ne pas utiliser de protège-slip. Enduit de produits contre l'humidité et les odeurs, ils détruisent la flore de défense.
  • Traiter les éventuels troubles du transit (constipation, diarrhées). Les germes de l'intestin sont à risque de contamination vésicale.
  • Traiter toutes infections vaginales.

Traitements médicamenteux

Il s'agit généralement d'un traitement préventif faisant appel à des antibiotiques, avec une prise de petites doses espacées. Celui-ci est débuté après une crise lorsque les urines sont stériles. Souvent, la cystite étant déclenchée par les rapports sexuels, le traitement préventif est pris à ce moment là.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 24 Mars 2004 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 07 Avril 2016 : 18h12
Source : Le Quotidien du Médecin n°7493, 8 mars 2003, entretien avec le Dr Sophie Conquy (praticien hospitalier service d'urologie du Pr Bernard Debré, hôpital Cochin, Paris).
A lire aussi
Que faire contre la cystite ?Publié le 13/05/2008 - 00h00

Entre 40 et 50% des femmes souffriront d'une cystite dans leur vie, tandis que 20 à 30% d'entre elles feront des récidives de cystite. Heureusement, les traitements de la cystite peuvent leur venir en aide, tout comme le respect de certains conseils d'hygiène.

Cystite et canneberge : une dose juste après l'amourPublié le 25/06/2011 - 00h00

Les effets de la canneberge sur la prévention des infections urinaires font aujourd'hui l'unanimité dans la communauté scientifique. Les résultats d'une nouvelle étude vont même jusqu'à recommander aux femmes sujettes aux cystites à répétition de prendre une dose de canneberge juste après...

Plus d'articles