Un coeur sans pulsation cardiaque

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 22 Janvier 2007 : 01h00
-A +A
Un Québécois de 65 ans atteint d'une insuffisance cardiaque grave est désormais en pleine forme, non pas grâce à une greffe cardiaque, mais grâce à une pompe mécanique. Cet appareil, alimenté par des piles, favorise le flux sanguin en continu. Il s'agit donc d'un coeur artificiel totalement dénué de pulsation !

Un coeur silencieux

Le 23 novembre, les médecins du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) ont transplanté le « Heartmate II », le plus petit coeur mécanique artificiel qui existe.

Alimenté par des piles rechargeables, cet appareil a une durée de vie de dix ans. Actionné par une turbine, il favorise la circulation sanguine comme le ferait un coeur normal, mais il est dénué de battements.

M. Langevin, bénéficiaire de cette greffe très particulière, n'a donc pas de pouls. Le flux sanguin est activé en continu, sans pulsation et en silence !

Une alternative à la transplantation cardiaque

Pour l'histoire, cette personne souffrait d'une insuffisance cardiaque en phase terminale, depuis la survenue d'une crise cardiaque en juillet dernier. Mauvais candidat à une transplantation cardiaque pour diverses raisons, le coeur artificiel s'est révélé la meilleure alternative pour tenter d'offrir à ce malade des années de vie supplémentaires.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 22 Janvier 2007 : 01h00
Source : Communiqué de presse du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) du 13 décembre 2006, www.cusm.ca.
A lire aussi
Les transplantés font du sport Publié le 05/11/2003 - 00h00

Certains spécialistes estiment que d'ici dix ans, une opération sur deux consistera à remplacer un organe malade. Les greffes se banaliseront et les transplantés courront les rues !

L’insuffisance cardiaque : repérer l’essoufflement Publié le 05/04/2016 - 08h47

L’Insuffisance cardiaque touche plus d’un million de Français. Pourtant, cette maladie est méconnue du grand public, avec notamment une confusion autour des symptômes et du pronostic. Retour à la réalité avec le Pr Richard Isnard, cardiologue à Paris à l’Hôpital de la...

Don d'organe, affirmez votre position ! Publié le 25/06/2003 - 00h00

Faites connaître votre décision par rapport au don d'organes et de tissus. A défaut, votre famille sera confrontée à une situation délicate car les médecins lui demanderont de témoigner de votre volonté. Aujourd'hui, dans le doute, les familles ignorant la volonté du défunt s'opposent...

Plus d'articles