Chouchoutez vos pieds : changez de chaussures !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 26 Mai 2008 : 02h00
Mis à jour le Lundi 21 Mars 2016 : 17h07
Nos pieds n'en finissent pas de nous porter. A la fin de notre vie, ils nous auront permis de parcourir entre 100.000 et 180.000 km… Autrement dit, il faut les ménager. Or plus de 80% des femmes déclarent avoir des problèmes de pied : callosités, sécheresse, oignons, transpiration, etc. Pourquoi et comment y remédier ?

Nos pieds sont mis à rude épreuve

Trop serrés dans des escarpins ou dans tout autre type de chaussures à la pointe effilée, nos pieds subissent des frictions, ce qui abîme les couches supérieures de la peau et accélère le renouvellement des cellules. Quant aux frottements, ils sont à l'origine de callosités ou cors, résultat d'une accumulation de cellules mortes. On comprend bien que si nos pieds ne sont pas à l'aise dans leurs chaussures, ils réagissent et produisent notamment un épaississement des couches de cellules sous la plante des pieds, mais aussi sur le bord extérieur du gros orteil ou du talon. La prévention passe par le port de chaussures adaptées à la morphologie du pied. C'est ainsi que les talons hauts à pointe effilée sont les premiers types de chaussures à écarter.

Les talons hauts font souffrir les pieds et le dos

Les talons hauts ont toujours autant de succès malgré les aspirations au confort très actuelles. Pourtant, de tout temps, les talons hauts ont été décriés en raison de leurs conséquences pour les pieds et l'équilibre. Et il en est de même des talons compensés apparus plus tard, dans les années 70. Pointe effilée, semelle ultra-fine et talon surélevé sont à l'origine de toutes sortes de maux podologiques : cors, oignons, orteils en griffe, en marteau, surcharge de l'avant pied, etc., mais aussi de problèmes de dos dès que l'on porte des talons de plus de 4 cm. En effet, un talon trop haut modifie le tonus musculaire du mollet ce qui peut être à l'origine de douleurs au niveau de cet ensemble musculaire. Par répercussion, les douleurs peuvent aussi survenir dans la colonne vertébrale lombaire. Le fait de surélever le talon entraîne une répartition du poids du corps différente entre l'arrière et l'avant du pied. C'est ainsi que l'avant du pied se retrouve en surcharge, ce qui provoque des douleurs osseuses et des callosités. Par ailleurs, en glissant vers l'avant, les orteils se trouvent comprimés, ce qui donne des orteils en marteau et des cors sur la partie dorsale des orteils.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 26 Mai 2008 : 02h00
Mis à jour le Lundi 21 Mars 2016 : 17h07
Source : Union française pour la santé du pied (UFSP), santé du pied, n°5, www.sante-du-pied.org
A lire aussi
À la rentrée, nos pieds aussi sont stressésPublié le 15/09/2008 - 00h00

Après l'été passé sans chaussettes, ni collants, la rentrée de septembre représente la fin de la liberté et du grand air, pour nous, mais aussi pour nos pieds ! Leur sort est scellé : les chaussures fermées reviennent pour les étouffer et les comprimer ! Les pieds méritent donc plus que...

Montrer ses pieds, c’est prendre soin de sa santéPublié le 23/05/2017 - 15h37

Les Français osent de plus en plus montrer leurs pieds à leur pédicure-podologue. Ils y sont vivement invités, le 8 juin, à l’occasion de Journée nationale de dépistage et de prévention gratuite, sous l’égide de l’Union Française pour la Santé du Pied (UFSP). Parce que nos pieds...

Plus d'articles