Chirurgie du cancer du sein : anesthésie générale ou se faire hypnotiser ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 05 Février 2015 : 09h44
Mis à jour le Jeudi 05 Février 2015 : 11h03

C’est aujourd’hui une réalité, l’Institut Curie propose à certaines patientes atteintes d’un cancer du sein de se faire opérer, non pas sous anesthésie générale mais sous hypnose. Quelques explications et comment se faire hypnotiser au bloc pendant une chirurgie.

© Istock

Hypnotiser la patiente pendant son intervention

Concrètement, au bloc, le chirurgien est assisté par un anesthésiste qui procède à une anesthésie locale pour endormir la partie du corps qui va être opérée et par un hypnotiseur qui plonge la patiente dans un état de semi-conscience. La personne est éveillée mais évolue dans un environnement imaginaire, chaleureux et agréable, entretenu par l’hypnotiseur qui lui parle d’une voix douce et monocorde.

À tout moment pendant l’intervention, la patiente peut demander une anesthésie générale si finalement elle le souhaite.

PUB

L’hypnose au lieu de l’anesthésie générale n’est pas proposée à tout le monde

Cette chirurgie sous hypnose n’est possible que pour des opérations réalisables sous anesthésie locale (jambe, bras, œil, sein) et non pas pour des interventions ciblant des organes profonds comme le cœur ou le foie.

L’hypnose est réservée aux personnes qui ne supportent pas bien l’anesthésie généraleet pour lesquelles ce type d’anesthésie présente des risques en raison d’une fragilité respiratoire ou cardiaque. Elle est également proposée aux jeunes femmes qui ont besoin de récupérer rapidement de leur intervention.

Plus de 70 opérations ont déjà été effectuées sous hypnose à l’Institut Curie.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 05 Février 2015 : 09h44
Mis à jour le Jeudi 05 Février 2015 : 11h03
Source : BFMTV, 4 février 2015.
PUB
PUB
A lire aussi
Opérée sous hypnose, elle chantaitPublié le 26/06/2014 - 13h26

En France, le principal usage de l’hypnose reste la lutte contre les douleurs aiguës, notamment chez les grands brûlés, mais les opérations sous hypnose commencent à se multiplier. C'est ainsi qu'une chanteuse a été opérée d'une tumeur de la gorge à Créteil (Val-de-Marne). Sans doute...

L’hypnose : une médecine complémentaire Publié le 20/01/2016 - 15h10

Pratiquée depuis le 19ème siècle, l’hypnose fait de plus en plus d’adeptes comme en témoigne son entrée progressive dans les hôpitaux et sa reconnaissance dans la prise en charge de certains troubles. Le point sur une médecine complémentaire en plein boom.

Les nouvelles applications de l'hypnose en chirurgiePublié le 04/05/2001 - 00h00

Les 24 et 25 mars 2001 a eu lieu à Saint-Malo le deuxième séminaire national sur l'hypnose médicale. De nombreux anesthésistes-réanimateurs, mais également des chirurgiens et des chirurgiens dentistes étaient présents. Depuis maintenant quelques années, les techniques d'hypnose se...

Plus d'articles