Chiropraxie : un allié contre les troubles musculo-squelettiques (TMS)

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 22 Octobre 2015 : 11h20
Mis à jour le Vendredi 16 Septembre 2016 : 17h34
-A +A

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) représentent 80% des maladies professionnelles. Ils sont responsables d’un taux très élevé d’absentéisme au travail et d’une baisse considérable de productivité. La chiropraxie via des manipulations vertébrales peut apporter une aide aux travailleurs, à la fois curative et préventive.

Les troubles musculo-squelettiques : des maladies professionnelles très courantes

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) touchent essentiellement les tissus mous (les muscles, les tendons, les ligaments, les nerfs), majoritairement au niveau des membres supérieurs (coudes, poignets, épaules) et du dos (cervicales, dorsales, lombaires), mais ils peuvent également atteindre les membres inférieures et surtout les genoux.

Ils sont le plus souvent causés par des mouvements répétés sans récupération, des postures contraignantes ou un travail physique, mais ils peuvent toucher des personnes travaillant dans des milieux très froids ou avec vibrations.

Pour une entreprise, on estime que cette pathologie professionnelle engendre une perte de 8,4 millions de journées de travail, l’équivalent d’un 13e mois pour une société.

Comment savoir si l’on souffre de troubles musculo-squelettiques ?

Sébastien Detrait, chiropracteur exerçant à Asnières-sur-Seine, nous explique « qu’au début, les symptômes ressentis sont de l’ordre de la fatigue musculaire, des douleurs articulaires, des picotements, des engourdissements et des raideurs, pouvant aller jusqu’à la perte de force, voire la maladresse. Ils ne surviennent que pendant l’activité professionnelle, disparaissant au repos, sans réduction de la capacité de travail. Mais par la suite, lorsque le TMS s’installe et s’aggrave, les symptômes persistent après le travail, y compris au repos. La productivité du travailleur est alors significativement réduite, pouvant aller jusqu’au handicap. »

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 22 Octobre 2015 : 11h20
Mis à jour le Vendredi 16 Septembre 2016 : 17h34
Source : Sébastien Detrait est chiropracteur (diplômé de la Fédération  Internationale de Chiropraxie du Sport,  et spécialisé en neurologie fonctionnelle), diplômé de l’Institut Franco-Européen de Chiropraxie, diplômé de l’European Chiropratic Union et membre de l’Association française de chiropraxie, www.chiropraxie.com.
A lire aussi
Troubles musculo-squelettiques (ou TMS) au travail Publié le 09/11/2009 - 00h00

Maux de dos, douleurs musculaires, articulaires... les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont actuellement la première cause d'absentéisme au travail. Leur prévention et leur prise en charge sont donc essentielles tant pour le bien-être des employés que des employeurs.

Dos, articulations : la chiropraxie au secours de la douleur Publié le 16/10/2014 - 07h28

La chiropraxie est une méthode naturelle qui vise à soulager les douleurs et à restaurer le mouvement via des manipulations vertébrales et une mobilisation des articulations.Quelles sont les affections traitées par chiropraxie et comment trouver un chiropracteur ?

Comment soigner son dos, tout en douceur ? Publié le 09/03/2012 - 08h37

Kinésithérapie, méthode Mézières, ostéopathie, acupuncture, chiropratique..., autant de médecines douces qui peuvent soigner le dos. Pour bien les choisir, il faut bien les connaître. Le point sur leurs spécificités et leurs pratiques.

Plus d'articles