Cancer : la perruque est-elle remboursée ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 18 Septembre 2006 : 02h00
-A +A
Les chimiothérapies s'accompagnent souvent d'une perte des cheveux. Il existe diverses solutions : rester le crâne nu, porter un foulard, une casquette, un chapeau, un bonnet, une perruque… En règle générale, les médecins remettent aux personnes concernées une ordonnance pour une « prothèse capillaire », c'est-à-dire pour acheter une perruque. Mais où l'acheter, combien ça coûte et est-elle remboursée ?

L'Institut national du cancer (INCa) a publié des conseils et des recommandations pratiques.

Où se rendre pour acheter une perruque ?

Toutes sortes de magasins vendent des perruques : coiffeurs, instituts spécialisés, grands magasins, pharmacies, sur Internet aussi, etc. Mais tous n'offrent pas les mêmes services ni le même accueil. Afin d'aider les malades à choisir un point de vente de qualité, une charte de vente a été élaborée, définissant les droits du client et les devoirs du vendeur de perruques. Les magasins qui adhèrent à cette chartre sont reconnaissables à l'apposition d'un autocollant sur leur vitrine et par l'affichage de la charte dans leur magasin. Une liste de ces points de vente sera disponible dès le mois d'octobre 2006 sur le site www.e-cancer.fr

La perruque est-elle remboursée ?

Les prix des perruques sont extrêmement variables. Selon l'Institut national du cancer, le prix moyen dépensé par un malade est compris entre 360 et 500 euros. Heureusement, sur prescription médicale, une partie est prise en charge par l'Assurance maladie. Elle rembourse un forfait de 125 euros (tarif au 7 août 2006). Le reste à charge est donc important.

Certaines mutuelles ou assurances santé offrent une prise en charge complémentaire.

Il est donc recommandé de se renseigner auprès de sa mutuelle des conditions de remboursement afin de connaître le budget disponible pour cet achat conséquent.

De même, il est fortement conseillé de vérifier si le magasin de vente est bien conventionné et s'il est bien en mesure d'établir la facture d'achat sur une feuille de soins, sur présentation de votre ordonnance. Normalement, si c'est un magasin adhérent à la charte, cette clause est remplie.

Quant au choix de la perruque elle-même, pour le style, tout dépend de vous, mais pour la qualité, le vendeur doit pouvoir vous renseigner, vous permettre les essayages et assurer un service après-vente. Toutes ces conditions et bien d'autres figurent dans la charte

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 18 Septembre 2006 : 02h00
Source : Institut national du cancer, dossier de presse de septembre 2006.
A lire aussi
Cancer : les médecines alternatives à l'hôpital Publié le 29/04/2013 - 13h17

60% des personnes atteintes du cancer font appel à aux médecines douces.Homéopathie, sophrologie, hypnose ou encore acupuncture, accompagnent ainsi les patients pendant ou après les traitements de chimiothérapie, de radiothérapie et les interventions chirurgicales.

Dépassements d’honoraires : ce que vous devez savoir Publié le 23/09/2013 - 08h03

L’Assurance Maladie définit des tarifs pour chaque acte médical comme une consultation de généraliste ou de spécialiste, pour chaque opération chirurgicale, pour chaque examen biologique ou radiologique.Néanmoins, le prix à régler dépasse souvent ce tarif…Pourquoi ? Et comment cela...

Aide auditive : combien rembourse la Sécurité sociale ? Publié le 09/11/2009 - 00h00

Vous entendez mal ? Vous avez besoin d'une aide auditive ? Comment procéder et combien la Sécurité sociale va-t-elle vous rembourser ? Quid également de l'entretien d'une aide auditive et des accessoires. Réponses concrètes à toutes ces questions sur le remboursement des aides auditives.

Jumeaux : quelles sont les aides ? Publié le 15/12/2014 - 07h00

Les grossesses multiples sont assez rares, mais de plus en plus fréquentes en raison du développement de l’aide médicale à la procréation.Attendre des jumeaux est une aventure hors du commun qui nécessite une bonne préparation matérielle et psychologique, et un minimum d’aide.Le point...

Plus d'articles