Cancer : les Français sont favorables aux approches complémentaires

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 12 Septembre 2014 : 12h51
Mis à jour le Vendredi 12 Septembre 2014 : 16h11

Selon le Baromètre Cancer 2014 de l’Institut Curie sur la perception des Français vis-à-vis du cancer et de la vie après un cancer, plus de 72 % plébiscitent les approches complémentaires : sophrologie, relaxation, yoga, hypnose, etc.

© getty

72 % des Français plébiscitent les soins complémentaires

Les Français sont de plus en plus nombreux à considérer que ces approches sont « importantes en complément des traitements médicaux » : 72 % contre 63 % en 2013. Les femmes sont plus souvent de cet avis : 76 % contre 67 % d’hommes. Inversement, les seniors sont moins convaincus de la nécessité de tels soins complémentaires : 67 % d’entre eux seulement.

PUB

Des patients proactifs

Ces approches psychocorporelles offrent aux patients la possibilité de rester actif vis-à-vis de leur traitement, de contribuer à son efficacité et d’avoir un contrôle sur leurs symptômes. Pour 43 % des Français, elles apportent un réconfort psychologique, améliorent la condition psychique et physique (18 %), diminuent les effets secondaires et les douleurs (17 %) et limitent l’isolement du patient (12 %).

Concrètement, de plus en plus d’hôpitaux proposent des soins complémentaires aux traitements conventionnels contre le cancer. C’est ainsi que les patients peuvent bénéficier d’approches psychocorporelles comme la relaxation, la sophrologie, l’hypnose. Ce type d’aide supplémentaire « est proposée aux patients qui ont des symptômes difficiles à contrôler » (douleurs, bouffées de chaleur, anxiété).

Attention, ces soins complémentaires, que l’on peut également qualifier de soins de support, ne doivent pas être confondus avec les médecines parallèles. Ils ne prétendent pas guérir, mais visent à apporter un bien-être et à apprendre aux patients à soulager certains de leurs symptômes.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 12 Septembre 2014 : 12h51
Mis à jour le Vendredi 12 Septembre 2014 : 16h11
Source : Baromètre Cancer 2014 de l’Institut Curie, http://curie.fr/dossier-pedagogique/barometre-2014-perceptions-francais-sur-cancer-0.
A lire aussi
Cancer : la perception des Français est plutôt optimiste Publié le 06/09/2013 - 17h22

Selon les résultats du baromètre Institut Curie – Viavoice 2013 « La vie avec un cancer : mieux comprendre pour mieux vivre », 65% des personnes interrogées estiment que le cancer est une maladie que l’on guérit de mieux en mieux. Cette impression, restée stable depuis 2011, témoigne...

Cancer : les médecines alternatives à l'hôpitalPublié le 29/04/2013 - 13h17

60% des personnes atteintes du cancer font appel à aux médecines douces.Homéopathie, sophrologie, hypnose ou encore acupuncture, accompagnent ainsi les patients pendant ou après les traitements de chimiothérapie, de radiothérapie et les interventions chirurgicales.

Un malade informé en vaut deuxPublié le 19/03/2007 - 00h00

Les Français, désormais bien informés via internet, ont modifié la relation médecin malade. La confiance aveugle n'est plus et une certaine méfiance s'est même installée envers les médecins et particulièrement les spécialistes. Mais la profession médicale bénéficie toujours d'un grand...

Plus d'articles