Cancer du poumon : l'impact de la cigarette électronique

Publié par La Rédaction E-Santé le Mardi 15 Mai 2018 : 12h01
Le cancer des poumons est connu pour être le cancer du fumeur, ses symptômes étant caractéristiques d’une consommation de substances nocives présentes dans le tabac. Mais qu’en est-il de la cigarette électronique ? Est-elle, elle aussi, responsable de certains cancers des poumons ?
© Istock
PUB

Tabac et cancers des poumons

Une très large majorité des cancers des poumons est due à la consommation de tabac. En effet, plus de 80 % des cancers pulmonaires surviennent chez des fumeurs. Cela s’explique par les nombreux composés cancérigènes présents dans la fumée du tabac. Une bonne partie d’entre eux est classée dans le Groupe 1 du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), c'est-à-dire que leur pouvoir cancérogène ne fait aucun doute. C’est par exemple le cas du benzène, du chlorure de vinyle ou encore du cadmium et du chrome.

PUB

Conséquences de la cigarette électronique

L’utilisation de la cigarette électronique est de plus en plus répandue car de nombreux fumeurs se tournent vers le vapotage pour limiter leur consommation de tabac. Pourtant, l’e-cigarette favorise elle aussi des mutations ADN au sein des cellules pulmonaires mais aussi cardiaques (cœur) et vésicales (vessie). Ainsi, même si les cigarettes électroniques contiennent moins de cancérigènes que le tabac classique, le vapotage reste à l’origine de certains cancers des poumons et de la vessie, ainsi que de certaines pathologies cardiovasculaires. Il faut toutefois rester prudent quant à ces conclusions. En effet, les études qui ont été menées ont porté sur des cellules animales et elles ne sont pas exemptes de biais analytiques.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publié par La Rédaction E-Santé le Mardi 15 Mai 2018 : 12h01
PUB
PUB
A lire aussi
La cigarette électronique efficace mais pas sans dangerPublié le 19/04/2013 - 07h34

L’innocuité de la cigarette électronique n’est pas prouvée, encore faut-il replacer cette suspicion dans le contexte des 5 millions de morts attribués chaque année dans le monde au tabagisme, dont 66.000 en France. Toujours est-il qu’une étude publiée dans la revue internationale...

Tabac : j'arrête avec mon médecin Publié le 26/11/2007 - 00h00

Il est temps que les candidats à l'arrêt du tabac (60% des fumeurs) s'adressent à leur médecin. Pourquoi ? Parce que sans aide, très peu y parviennent. Quel est l'enjeu ? La vie tout simplement.

Plus d'articles