• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    1 avis
  • Commentaires (0)

Le cancer : la barre des 60% de guérison a été franchie !

Le cancer : la barre des 60% de guérison a été franchie !Lors du congrès d'Eurocancer, le Pr Michel Boiron* a dressé un bilan des progrès réels de la recherche sur le cancer et de l'impact sur la prise en charge de la maladie cancéreuse : en 20 ans, les avancées ont été extraordinaires et se sont accompagnées d'une formidable hausse des survies et des guérisons.

En cancérologie, les défis sont relevés

Eurocancer (congrès professionnel de cancérologie présentant les avancées scientifiques, les progrès médicaux et les modifications profondes de la pratique de la cancérologie) a dépassé ses 20 années d'existence, moment idéal pour faire le point sur les progrès accomplis dans le domaine de la cancérologie au cours des deux dernières décennies.Comme le souligne le Pr Michel Boiron, la lutte contre le cancer impose de relever 2 défis majeurs : un défi médical avec 300.000 nouveaux cas de cancer par an en France et 130.000 décès, et un défi scientifique puisque " nous ne savons toujours pas comment une cellule normale devient cancéreuse ". Et pourtant, les survies et les guérisons ont dépassé récemment la barre des 50% et atteint celle des 60% en 2007. C'est ainsi qu'il y a dans notre pays quelque 2 millions de patients guéris, des héros ordinaires victorieux sur la maladie cancéreuse.

Les progrès en cancérologie sont concrets

Comment cet exploit a-t-il été possible ? Grâce aux innovations biomédicales, dont les retombées sont très concrètes : Cancer du sein : il y a 20 ans, 20% des petites tumeurs étaient détectées, avec un taux de guérison de 70%. Aujourd'hui, ce sont 70% des petites tumeurs qui sont dépistées par mammographie-échographie avec 90% de guérison. cancer du col de l'utérus : Ce cancer est difficile à traiter et s'accompagne de 50% de mortalité. Aujourd'hui, avec la vaccination contre les papillomavirus, il devrait être possible de contrôler la survenue de ce cancer. La leucémie myéloïde chronique : il y a 20 ans, la survie moyenne était de 4 ans. Aujourd'hui avec la mise au point d'un médicament, le Glivec, la survie atteint 90% à 5 ans. Le cancer du rein avec métastases : il y a 5 ans, les patients mouraient dans les 18 mois. Désormais, avec les thérapeutiques ciblées, la survie est prolongée dans plus de 40% des cas.

Article publié par Isabelle Eustache le 15/07/2008
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : Eurocancer 2008.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus

image_format_460_230

Cancer du pancréas : les symptômes

  • Les signes cliniques constituent le premier indice permettant au médecin de suspecter un cancer du pancréas. 
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating