Le cancer : la barre des 60% de guérison a été franchie !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 15 Juillet 2008 : 02h00
Lors du congrès d'Eurocancer, le Pr Michel Boiron* a dressé un bilan des progrès réels de la recherche sur le cancer et de l'impact sur la prise en charge de la maladie cancéreuse : en 20 ans, les avancées ont été extraordinaires et se sont accompagnées d'une formidable hausse des survies et des guérisons.
PUB

En cancérologie, les défis sont relevés

Eurocancer (congrès professionnel de cancérologie présentant les avancées scientifiques, les progrès médicaux et les modifications profondes de la pratique de la cancérologie) a dépassé ses 20 années d'existence, moment idéal pour faire le point sur les progrès accomplis dans le domaine de la cancérologie au cours des deux dernières décennies.Comme le souligne le Pr Michel Boiron, la lutte contre le cancer impose de relever 2 défis majeurs : un défi médical avec 300.000 nouveaux cas de cancer par an en France et 130.000 décès, et un défi scientifique puisque " nous ne savons toujours pas comment une cellule normale devient cancéreuse ". Et pourtant, les survies et les guérisons ont dépassé récemment la barre des 50% et atteint celle des 60% en 2007. C'est ainsi qu'il y a dans notre pays quelque 2 millions de patients guéris, des héros ordinaires victorieux sur la maladie cancéreuse.

PUB

Les progrès en cancérologie sont concrets

Comment cet exploit a-t-il été possible ? Grâce aux innovations biomédicales, dont les retombées sont très concrètes : Cancer du sein : il y a 20 ans, 20% des petites tumeurs étaient détectées, avec un taux de guérison de 70%. Aujourd'hui, ce sont 70% des petites tumeurs qui sont dépistées par mammographie-échographie avec 90% de guérison. cancer du col de l'utérus : Ce cancer est difficile à traiter et s'accompagne de 50% de mortalité. Aujourd'hui, avec la vaccination contre les papillomavirus, il devrait être possible de contrôler la survenue de ce cancer. La leucémie myéloïde chronique : il y a 20 ans, la survie moyenne était de 4 ans. Aujourd'hui avec la mise au point d'un médicament, le Glivec, la survie atteint 90% à 5 ans. Le cancer du rein avec métastases : il y a 5 ans, les patients mouraient dans les 18 mois. Désormais, avec les thérapeutiques ciblées, la survie est prolongée dans plus de 40% des cas.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 15 Juillet 2008 : 02h00
Source : Eurocancer 2008.
PUB
PUB
A lire aussi
Vent d'optimisme sur la survie après cancerPublié le 29/10/2002 - 00h00

L'espérance de vie à long terme après un diagnostic de cancer est bien meilleure que ne laissent présager les évaluations conventionnelles. Devenues obsolètes, elles ne représentent plus la réalité, notamment en ne tenant pas compte des progrès réalisés en matière de précocité du...

Le cancer se guérit de mieux en mieuxPublié le 10/05/2006 - 00h00

Aujourd'hui, les chances de guérir d'un cancer sont très élevées. Dix ans après le diagnostic d'un cancer, 98% des personnes encore en vie peuvent être considérées comme guéries car le taux de rechute n'est plus alors que de 2%. Ce taux de survie s'accroît au gré des avancées...

Les 6 cancers les plus fréquents chez la femmePublié le 19/02/2018 - 13h12

Les femmes sont autant touchées par le cancer que les hommes. Mais, ce ne seront pas les mêmes. Découverte des 6 plus fréquents au féminin avec le Dr Jean-Loup Dervaux, médecin et auteur de nombreux ouvrages sur la santé dont "Bilans de santé personnalisés" aux éditions Dangles.

Plus d'articles