Benzodiazépines : 1 Français sur 5 !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 18 Janvier 2012 : 09h33
Mis à jour le Mercredi 18 Janvier 2012 : 10h40

Les benzodiazépines sont des molécules qui agissent sur le système nerveux central pour traiter l’anxiété, l’insomnie, l’épilepsie, les douleurs musculaires. Il existe sur le marché 22 médicaments à base de benzodiazépines, dont 50% d’anxiolytiques et 40% d’hypnotiques. Au total, ils sont prescrits à un Français sur cinq, ce qui représente quelque 134 millions de boîtes vendues chaque année, plaçant notre pays au second rang des consommateurs de benzodiazépines.

© getty

Or ces médicaments entraînent un risque de dépendance psychique et physique, et parmi les autres effets secondaires citons les troubles de la mémoire et du comportement, associés à un risque de chute, de fracture et de démence ou maladie d’Alzheimer.

Ces médicaments sont sous surveillance et leur prescription est encadrée. Malgré tout, il existe de nombreux abus. Alors que la durée maximale de prescription des benzodiazépines dans l’insomnie est d’un mois maximum et de 3 mois dans l’anxiété, pourquoi le temps moyen de traitement de plus de 50% des patients est de 7 mois ! Certains consulteraient-ils plusieurs médecins prescripteurs en même temps ? Par ailleurs, il existe un usage détourné de certaines benzodiazépines par les toxicomanes ou à des fins criminelles (soumission chimique).

Pour toutes ces raisons, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), s’adresse aux médecins leur demandant d’améliorer le bon usage des benzodiazépines (meilleure évaluation lors de la première prescription, limitation des posologies, durée de prescription plus courte, une seule benzodiazépine à la fois, réévaluation régulière de la pertinence de la prescription, etc.).

Enfin, côté réglementation, se pose la question d’étendre la prescription sur ordonnance sécurisée à l’ensemble des benzodiazépines et de réduire la taille des conditionnements pour limiter les abus...

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 18 Janvier 2012 : 09h33
Mis à jour le Mercredi 18 Janvier 2012 : 10h40
Source : Communiqué de presse de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), 16 janvier 2012, « États des lieux de la consommation des benzodiazépines en France ».
PUB
PUB
A lire aussi
Benzodiazépines : jamais plus de 3 mois !Publié le 30/06/2015 - 08h04

Suite à une réévaluation des benzodiazépines, la Haute autorité de santé (HAS) confirme l’intérêt de ces médicaments utilisés contre l’anxiété et l’insomnie, mais elle met aussi en garde contre les effets indésirables et notamment contre le risque de dépendance. En pratique, il...

Tous accros aux tranquillisants ?Publié le 12/10/2009 - 00h00

Les Francais sont les plus grands consommateurs au monde de tranquillisants. Pourquoi ces médicaments rencontrent-ils un tel succès ? Sommes-nous plus anxieux et plus insomniaques que les autres ?

Plus d'articles