Achat de médicaments en ligne : entre intention et tentation

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 22 Janvier 2014 : 15h30
Mis à jour le Jeudi 23 Janvier 2014 : 08h11

Selon l’édition 2013 du Baromètre PHR (groupement de pharmaciens) / IFOP, 30 % des Français sont prêts à acheter leurs médicaments en ligne, contre 13 % en 2012.

Reste que si les Français sont deux fois plus nombreux à exprimer leur intention, seuls 4 % ont déjà acheté des médicaments sur Internet.

Autrement dit, il existe encore un écart important entre intention et passage à l’acte.

© getty

L’achat en ligne reste marginal

Cela fait maintenant un an que la vente de médicaments en ligne est autorisée. Pourtant, seuls 4 % des Français ont fait l’expérience.

Pourquoi ?

  • 57 % déclarent ne pas avoir suffisamment confiance (contrefaçon notamment).
  • Pour 38 % l’absence du conseil du pharmacien est un frein majeur.

    Il faut savoir qu’aujourd’hui, 50 % des Français font encore valider leurs achats de médicaments en automédication par leur pharmacien (contre 53 % en 2012).

PUB

La tentation monte…

Malgré tout, la tentation monte, avec deux fois plus de Français tentés par l’expérience en seulement un an (30 % se disent prêts à franchir le pas contre 13 % en 2012).

Pourquoi ?

  • Pour le côté pratique. À noter que l’automédication aussi est en hausse : 54 % y ont recours contre 42 % en 2012.
  • Pour le prix, pour 42 % des personnes interrogées.
  • Une offre supérieure en ligne est également avancée par 8 % des Français.

En conclusion, les Français ont conscience des risques liés à l’automédication comme le montre l’importance qu’ils accordent au conseil du pharmacien. Ils se méfient également des achats en ligne lorsqu’il s’agit de produits de santé.

Rappel des consignes pour bien acheter en ligne

  • N’achetez que des médicaments sans prescription, les seuls autorisés à être vendus sur Internet.

    Si le site propose aussi des médicaments que l’on obtient normalement sur ordonnance, il est hors la loi et vend certainement des contrefaçons potentiellement dangereuses.

  • Méfiez-vous des prix anormalement bas.
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 22 Janvier 2014 : 15h30
Mis à jour le Jeudi 23 Janvier 2014 : 08h11
Source : Baromètre Groupe PHR / IFOP, 3ème  édition – Focus vente en ligne, 21 janvier 2014.
A lire aussi
Contrefaçon de médicaments : attention danger ! Publié le 10/02/2016 - 09h44

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la vente de faux médicaments est responsable de 700 000 décès chaque année dans le monde. Le trafic de la contrefaçon de médicaments concerne environ 10% des molécules en circulation et 62% de celles vendues sur Internet. Les 10 conseils pour ne...

Médicament sur Internet : mise au pointPublié le 09/04/2013 - 12h29

Marisol Touraine, Ministre de la Santé, apporte des informations complémentaires importantes concernant la vente de médicaments sur Internet. Il faut dire qu’au départ, les médicaments autorisés à la vente en ligne ne devaient concerner que quelque 350 produits. Or le Conseil d’Etat vient...

Automédication : mode d'emploiPublié le 16/04/2007 - 00h00

L'automédication ? Oui bien sûr, à condition de respecter certaines règles. Celles-ci sont expressément soulignées dans le guide Vidal de l'automédication. Quand et comment recourir à l'automédication ? Comment bien utiliser les médicaments vendus sans ordonnance ? Etc.

Plus d'articles