L’accident vasculaire cérébral, c’est une urgence !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 28 Octobre 2010 : 14h58
Mis à jour le Jeudi 28 Octobre 2010 : 15h18
-A +A

L’accident vasculaire cérébral (AVC) représente la 1ère cause de handicap physique acquis, la 2e cause de démence et la 3e cause de mortalité chez l’homme. Chaque année en France,  150.000 nouveaux cas sont diagnostiqués et 60.000 décès sont enregistrés.

Vendredi 29 octobre, Journée mondiale de l’Accident vasculaire cérébral

Cette journée mondiale de l’AVC du 29 octobre 2010 est instaurée pour informer sur cette maladie et rappeler l’urgence absolue que représente l’apparition des symptômes avant-coureurs.

Paralysie ou engourdissement brutal d’un côté du corps, difficultés soudaines à parler ou à comprendre, diminution très brutale de la vision d’un œil, sont des signes qui doivent amener à composer le 15.

En cas de signes avant-coureurs de l’AVC, chaque minute compte pour protéger le cerveau

Mêmes si ces symptômes régressent en quelques minutes, il est nécessaire de contacter les services d’urgences afin d’être orienté vers une unité de soins spécialisés et de bénéficier d’un traitement visant à rétablir la circulation sanguine cérébrale. On peut ainsi limiter le risque de séquelles, voire de décès.

Et si cette journée était aussi l’occasion de faire mesurer votre pression artérielle ? Il faut savoir que l’hypertension artérielle est le 1er facteur de risque de l’AVC. Surveiller sa tension artérielle fait partie des gestes préventifs de l’AVC. Durant toute la journée de ce vendredi 29 octobre, des médecins et des infirmières des services de neurologie et de neurovasculaire proposent gratuitement une mesure de la tension artérielle, comme c’est le cas par exemple à l’hôpital parisien Saint Joseph.

Parallèlement, pensez à faire surveiller votre taux de cholestérol et votre glycémie. Quant à l’hygiène de vie, elle joue également un rôle très important pour prévenir l’AVC : activité physique, lutte contre le surpoids, le stress, alimentation saine et équilibrée…

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 28 Octobre 2010 : 14h58
Mis à jour le Jeudi 28 Octobre 2010 : 15h18
Source : Communiqué du Ministère de la santé « world Stroke Day » et du Groupe hospitalier Paris Saint Joseph, octobre 2010.
A lire aussi
AIT : vivre après une attaque cérébrale Publié le 02/03/2009 - 00h00

L'accident ischémique transitoire (AIT), ou attaque cérébrale, est un mini-accident vasculaire cérébral (AVC). L'important, après ce type d'accident est de mettre en place des mesures préventives pour éviter la récidive et la survenue d'un véritable accident vasculaire cérébral, voire...

Plus d'articles