Accident du travail : les 20 métiers les plus dangereux

Accident du travail : les 20 métiers les plus dangereux

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 28 Avril 2014 : 00h00
Mis à jour le Lundi 24 Avril 2017 : 16h08
-A +A

Certains métiers sont plus dangereux que d’autres.

C’est un fait avéré, un charpentier a plus de risques d’être victime d’un accident qu’un informaticien.
Autre fait avéré, le nombre d’accidents du travail est en baisse.

Reste à connaître les démarches et les conséquences d’un accident du travail…

Quelles démarches en cas d’accident du travail ?

#E#L’accident de trajet

Un accident qui survient en vous rendant sur votre lieu de travail (trajet aller ou retour) ou entre votre lieu de travail et le restaurant ou la cantine, peut être considéré comme un accident de travail.#E#

Afin de permettre l’examen du caractère professionnel de l’accident et de bénéficier de la prise en charge à 100 % des frais médicaux liés à l'accident, le salarié doit déclarer son accident du travail (ou de trajet) dans les 24 heures auprès de son employeur et faire constater ses blessures par un médecin qui établira un certificat médical.

C’est ensuite à l'employeur de déclarer l'accident à la Caisse primaire d'Assurance maladie (CPAM) dont dépend le salarié ou à la caisse de la Mutualité sociale agricole (MSA) dans les 48 heures après en avoir pris connaissance.

Lors de cette déclaration, l'employeur peut émettre des réserves sur les circonstances de lieu, de temps ou sur la cause professionnelle de l’accident. La Caisse d'Assurance maladie dispose alors de 30 jours pour statuer sur le caractère professionnel de l'accident.

L'employeur doit également délivrer une attestation de salaire pour le versement des indemnités journalières en cas d'arrêt de travail.

Plus d'infos sur les accidents du travail :

Le site de l’Assurance maladie / risques professionnels (site des accidents du travail et des maladies professionnelles)

Ameli.fr

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 28 Avril 2014 : 00h00
Mis à jour le Lundi 24 Avril 2017 : 16h08
Source : Dares Analyses, février 2014, n°010, « Les accidents du travail entre 2005 et 2010 », http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2014-010.pdf. 
A lire aussi
Accidents mortels du travail, en hausse de 6,5% ! Publié le 23/07/2001 - 00h00

L'année 2000 s'est accompagnée d'une hausse des accidents mortels du travail alors que le nombre total d'accidents du travail est resté similaire à celui de l'année précédente. Par ailleurs, les accidents avec « arrêt de travail » n'ont progressé que de 2,8% par rapport à 1999, alors...

Questions autour de l’arrêt maladie Publié le 01/04/2011 - 09h46

Maladie de longue durée ou simple infection virale qui nous cloue au lit, nous sommes nombreux à nous poser des questions autour des modalités de l’arrêt maladie. Voici 7 questions / réponses des plus utiles…

Chiffres et vérités sur le mal-être au travail Publié le 19/01/2009 - 00h00

Samotrace, c'est le nom d'un programme de surveillance de la santé mentale au travail. Ses résultats donnent des indications sur le mal-être et sur les facteurs de risques psychosociaux en entreprise. On apprend notamment que 37% des salariées féminins et 24% des salariés masculins présentent...

Pension d’invalidité : qui peut la demander ? Publié le 26/11/2015 - 13h56

Vous pouvez bénéficier d’une pension d’invalidité pour compenser votre salaire si vous êtes dans l’incapacité de reprendre votre travail suite à un accident ou à une maladie d’origine non professionnelle.

Plus d'articles