17e journée nationale de la prévention du suicide

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le 05/02/2013 - 12h09
-A +A

Mardi 5 février 2013, 17e Journée nationale pour la prévention du suicide.

Avec plus de 10.000 suicides par an en France et 250.000 tentatives, révélant le mal-être dans notre société qui s’installe à toutes les étapes de la vie (enfants, ados, adultes, ainés), « la prévention du suicide est une priorité pour les autorités ».

Cette année, le thème porte sur les rôles et enjeux de l’entourage pour la prévention du suicide : familles, amis, soignants, institutions, associations...

Prévention du suicide : le rôle de l’entourage

Selon l’Union nationale pour la prévention du suicide (UNPS), porte-voix des associations impliquées dans la prévention du suicide, les « entourages », que sont les familles, les amis, les collègues ou encore les voisins et les soignants, sont au cœur de la prévention et ne doivent pas être isolés des associations et des professionnels de santé.

Vouloir mourir, même et surtout si la personne se sent exclue, n’est jamais un acte solitaire, il s’inscrit fondamentalement dans un rapport à l’autre, à la société.

C’est pourquoi le thème proposé pour l’édition 2013 porte sur le rôle de l’entourage dans la prévention du suicide.

Quelques repères sur le suicide

Un décès sur 50 est un suicide !
Le suicide est la deuxième cause de décès chez les 15-24 ans après les accidents de la route et la première cause de mortalité chez les 25-34 ans.

En cas de crise suicidaire, l’entourage peut être « victime » et culpabiliser car il « n’a rien vu venir » ou « n’a pas su quoi faire ». L’entourage peut aussi se sentir « responsable » et être accusé de n’avoir pas su prévenir l’évolution fatale, voire même d’avoir négligé le désespoir. On comprend bien que le rôle de l’entourage vis-à-vis des personnes suicidaires est un écheveau complexe à démêler de par leurs influences réciproques.

Reconnu « priorité de santé publique » dans les années 90, le suicide est aujourd’hui un enjeu de société car « iI est possible d’agir efficacement sur les situations conduisant au désespoir et exposant au suicide ».

Personne n’est à l’abri, tout le monde est concerné.

Le suicide n’est pas la résultante d’une cause unique, mais l’aboutissement d’un processus complexe.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le 05/02/2013 - 12h09

Dossier de presse UNPS et Ministère de la Santé, février 2013.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
ciloulilo

C'est vrai que l'on est tous concerné par le suicide, parfois les personnes ne comprenant meme pas les petites déprimes, en arrivent aux même un jour ou l'autre à faire carrément une dépresssion et à en oublier tout et tou le monde en arrivant à la tentive de suicide et le pire arriver à se faire mourir!!! A l'âge de 19 ans j'ai fais ma première tentative de suicide, celle qui a faillli me couter la vie, 4 heures de coma, piqures d'adrenaline... et je n'aurai pas ma fille de 13 ans aujourd'hui si j'y était passée! tout ca pour un mec qui me tenait par la menace et me frapppé donc avec plusieurs autres soucis on arrive à oublier l'amour des proches et vouloir tout lacher penssant à mieux alors que l'on ne sait meme pas ce qui nous attend!!! Je trouve que les gens ne sont pas assez sensibilisé sur le suicide en france, et encore trop mal compris! bref on est toujours aimé de qqun que l'on pourrait rendre malheureux pour un geste non réfléchi! bon courage à tous

PUB
A lire aussi
Suicide et société Mis à jour le 05/02/2003 - 01h00

Le 5 février 2003 est marqué par la 7e édition de la Journée nationale de prévention du suicide. Le thème choisi laisse place à la réflexion sur la relation entre violence et suicide : comment la violence persistante de nos sociétés conduit-elle aux...

Un nouveau plan pour lutter contre le suicide Mis à jour le 12/03/2010 - 01h00

La ministre de la santé, Roselyne Bachelot, a annoncé le 5 février dernier, lors des 14e Journées nationales de prévention du suicide , la préparation d'une nouvelle stratégie nationale.

Suicide : 12.000 morts par an ! Mis à jour le 06/11/2000 - 01h00

La France est un pays à forte mortalité par suicide : douze mille morts par an ! C'est la première cause de décès chez les 25-30 ans et la deuxième chez les 15-24 ans, juste derrière les accidents de la route. Toutefois, ces chiffres en cachent beauc...

Plus d'articles