ethique
Portrait de cgelitti
Un medecin nicois condamné en appel à une interdiction d'exercice par l'odre national des medecins de six mois dont trois avec sursis et envoyé en correctionnel pour avoir pratiquer une methode de lipotomie ( reconnue non valide par les instances sanitaires) ayant entrainé des dégats necrosants sur une patiente, egalement pour avoir pratiqué une chirurgie de lipoaspiration en à la reglementation du decret de mars 2002 qui distingue les veritables praticiens compétents a ce type d'acte dits invasifs soit seulement autorisés par les praticiens compétents uniquement en "chirurgie reparatrice esthetique, reconstructice et esthetique" et fait dans des locaux agrées (Cliniques..)pour des pratiques dites invasives.

La decision finale sera rendue le 16 novembre 2009 a Nice.Le praticien s'adonnait regulierement à de la chirurgie sans competences ni qualifications reconnues dans son propre cabinet et utilisait une semantique ([i]modifiant les[/i] [i]termes exacts des actes proposés)[/i] visant a deplacer l'acte medical en finalerment vers des actes chirurgicaux. Une escroquerie sur laquelle la justice devra trancher!

PUB
PUB

Contenus sponsorisés