varetto france
Portrait de cgelitti
notre fils est schizophrène infantile, les psychiatres lui diagnostiquent également des troubles du cours de la pensée (ce qui pour moi n'est pas une pathologie, 1er problème). Il est suivi depuis la fin de maternelle et est maintenant en 4è Aide et Soutien dans un collège normal qui le remet en 3è "normale" l'an prochain parce qu'il ne correspond pas au public visé par "l'Aide et Soutien" d'une part et parce qu'il y a déjà une liste d'attente d'enfants appartenant à ce public d'autre part...

Nous recherchons les établissements scolaires d'état (les privés hors contrats sont trop chers pour nous) qui accueillent de tels enfants : intelligents mais ne pouvant se concentrer, se fixer sans aide extérieure, petite structure, peu d'élèves par classe.

Pour l'instant c'est le cercle vicieux : l'Académie (avec qui nous sommes en liens étroits depuis la maternelle puisqu'un PIET : Projet Individualisé Educatif et Thérapeutique existe depuis le CE1) nous prévient que son dossier peut être refusé en CDES : Commission Départementale de l'Education Spéciale à cause de son efficience intellectuelle.

Nous n'aurons plus alors aucune autre possibilité que les cursus normaux où notre enfant ne fait rien parce qu'il ne peut suivre ni rien apprendre étant "noyé" dans la masse d'informations et sous la pression, la vitesse d'exécution demandée.

L'Académie nous demande de monter un projet de formation mais les écoles qui pourraient accueillir notre enfant nous demande de passer d'abord en CDES !!!

Ces écoles ne correspondent pas vraiment à ce qu'il lui faudrait mais apparemment aucune structure n'existe pour ce genre d'enfants avec des problèmes d'apprentissage sans déficience mentale. Nombreux sont cependant les enfants et adolescents placés en institutions spécialisées, dont l'origine des troubles est indéfinie (c'est notamment le cas des psychoses infantiles ayant évoluées sur un versant déficitaire)alors pourquoi pas notre fils ?

Pour l'entrée en secondaire, les psychiatres nous avaient dit qu'il était hors de question qu'il aille en 6è normale car trop de pression.... La CDES nous a refusé l'orientation en secteur médico-éducatif avec le motif : "relève de soins".

Nous ne savons plus quoi faire ni vers qui nous tourner et frappons à toutes les portes.

Notre fils a 15 ans depuis le mois de mars et n'est pas encore fixé sur son avenir professionnel, pourtant, c'est maintenant qu'il faut prévoir son avenir car il ne peut aller en seconde dans deux ans.

Si quelqu'un a une idée, quelqu'elle soit, il est le bienvenu !

Merci à tous d'avoir lu jusqu'au bout ce long message.

Des parents désespérés.

PUB
PUB