lysa
Portrait de cgelitti
bonjour,

dans les sujets actuels, on parle des traumatismes liés ? la répétition des

gestes au travail et ? l'ergomotricité.

Je peux en parler comme beaucoup de gens qui travaillent sur des postes

fixes (laboratoires, bureaux, caisses de vente, ... ) j'y ai laissé quelques

élongations et douleurs articulaires ? force de faire toujours les m?mes

mouvements et déplacements. Du moins jusqu'? ce que je découvre ce

que l'étude et la pratique de l'ergomotricité pouvait apporter en confort

sur le lieu de travail. Depuis cel? va nettement mieux.

Mais je ne vois nulle part de commentaires ou d'études concernant la

méthode ? employer pour ne pas se trouver estropié ? force de se faire

ballader dans les bus, cars et autres transports en commun. C'est un fait

que les chauffeurs (de bus, principalement) se croient au volant de leur

voiture personnelle avec une performance de réaction aux accélérations

et décélérations que l'on connait sur les mod?les les plus récents (ce qui a

pour conséquence une secousse au départ et ? l'arrivée des stations tr?s

pénible). Le résultat pour tous les voyageurs qui ont le malheur de se

retrouver tr?s souvent debout dans le bus faute de place, c'est que

réguli?rement on se retrouve avec des torsions de jambe et/ou de bras,

des douleurs musculaires dans l'épaule ? force de tenter de rétablir

l'équilibre ? chaque virage... et j'en passe pas mal.

Voil? ce que je vis depuis de nombreuses années, quelqu'un fera t'il écho

? mon appel et pourra t'il m'éclairer sur ce sujet : comment adapter

l'ergomotricité au transports en commun ?

PUB
PUB