dittrichia
Portrait de cgelitti
Une infection urinaire basse est généralement due à un Escherichia coli, microbe très fréquemment retrouvé dans les CBU. Il est malheureusement récidivant car ses pilis ( petites pattes des microbes) s'accrochent à la muqueuse comme le ferait du lierre à un arbre pour se nourrir du D-mannose qui la recouvre. On le reconnait facilement car il produit des nitrites dont l'odeur est pestilentielle.

On peut le traiter par antibiotiques( 10 jours au minimum pour ne pas créer des résistances!) et en absorbant du D-mannose qui lui sert de leurre ( ça ne marche que pour certaines souches de E. coli, malheureusement, et il y en a plus de 400!).

On peut le prévenir parfois en acidifiant les urines( Canneberge, chloramonic : attention, ce médicament est un peu toxique pour les reins, des tisanes spécifiques).

On peut aider la muqueuse vésicale à se regénérer en prenant des Sérocytols ( produits suisses, à condition que la muqueuse ne soit pas trop abîmée) .

On peut aussi faire une cure thermale à La Preste,P.O. Cette station thermale traite seulement mais avec beaucoup de succès, les infections à E.coli, y compris les pyélonéphrites, à la condition qu'il n'y ait pas de malformation organique et que la vessie ne soit pas " chirurgicale". Je vous recommande de vous faire prescrire par votre médecin cette cure qui sera très efficace si vous n'avez pas eu trop souvent d'infections. ( Il y a des milliers de personnes qui ont été guéries ou très améliorées par cette eau, et ce n'est pas de la blague!)

Il faut se méfier des antiseptiques du style Monuril, Uridoz ou Furadantine lorsque les infections deviennent récidivantes car ils ont l'inconvénient d'être hépato-toxiques et surtout néphrotoxiques ( j'en suis victime aujourd'hui). En effet, ces produits ne tuent pas les germes et ceux-ci peuvent alors s'implanter facilement et profondément dans une muqueuse vésicale abîmée par les infections urinaires mal soignées ou négligées!

Voilà ce que j'ai appris au bout de 13 ans d'infections post chirurgicales ( une centaine !) et maintenant, il ne me reste plus que les traitement antibiotiques dangereux pour les reins proposés par le service des maladies infectieuses de l'hôpital.

Un néphrologue m'a conseillé de m'adresser à un magnétiseur! Si vous en connaissez un qui vous a fait du bien, je vous serais reconnaissante de me le dire.

Je reste à votre disposition pour vous donner d'autres conseils:: je ne suis pas médecin mais seulement une victime de la chirurgie et en 13 ans, j'ai beaucoup appris sur ce sujet.

L'hôpital me propose de fonder une asociation pour cette maladie. Y en a-t-il qui seraient intéressés?

PUB
PUB

Contenus sponsorisés