fjesy
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Je suis dnid (diab type 2) avéré depuis plus ou moins 5 ans. Je cherche, et mon médecin aussi, un traitement par tatonnements et essais, ma glycémie ayant tendance à être fort instable. Le problème est le suivant :

-je prends du Novonorm (1mg) le matin (petit-déjeuner = tjrs 1 tartine beurrée et un verre d'eau vers 7h30), ce qui parvient à réguler ma glycémie aux environs de 125-135 vers 11heures 30, ce qui est, selon mon médecin acceptable, mais pas parfait;

-je prends du Novonorm (1mg) le midi et ma glycémie se régularise vers 18heures à environ 110-120;

-je prenais un diamicron 80mg le soir, mais ma glycémie descend au plus bas à 150 le matin à jêun et je ne parviens pas à la faire descendre plus bas.

Auparavant, je prenais du Novonorm (2mg) le soir mais le résultat me situait autour de 160 le matin et mon médecin m'affirme qu'au-dessus de 2mg de Novonorm le renforcement de l'efficacité de ce médicament et sa non-toxicité ne sont pas avérées. Pour modifier ce schéma défavorable, il m'a également dit qu'une dose plus forte de Diamicron en une prise le soir ne ferait pas mieux que le Novonorm en termes de pertinence. Il m'a donc prescrit de l'Uni Diamicron, mais là, et assez logiquement, le médicament était trop efficace puisqu'il en résultait des hypoglycémies en fin de matinée et en fin d'après-midi surtout. Il m'a donc prescrit maintenant du Daonil (5mg), 1/2 comprimé par jour le soir, mais le problème est le même car l'après-midi je suis en hypo et la matin à jêun j'ai 150. Il faudrait que j'augmente la dose mais le risque pour l'après-midi est trop grand. De plus, je me demande si le fait de parfois vouloir des glycémies trop parfaites n'induit pas par la prise de doses trop élevées une accélération de la progression de la maladie qui systématiquement se réajuste à un niveau de glycémie optimal pour elle. Tout le monde doit-il répondre aux mêmes normes de glycémie? Ne se pourrait-il pas que certains patients, non autrement affectés, aient une glycémie naturelle plus élevée et que vouloir réduire cet état naturel entraîne une maladie induite?

Bilan : (je précise tout de suite que je ne connais pas mon hbac)la matinée et l'après-midi sont parfaitement gérables avec du Novonorm. Mon problème surgit le matin à jeûn. Que faire? Le Novonorm n'est pas assez efficace et de plus son effet ne perdure pas jusqu'au réveil, le Diamicron perdure mais si j'augmente la dose, hypo dans l'après-midi. De plus, je dois préciser que si je prends ma glycémie vers 4heures du matin elle se situe à +- 145 et remonte ensuite pendant la fin de mon sommeil et au reveil d'un dizaine de points. Devrais-je, si je persiste avec le Daonil mais en l'augmentant d'un quart de comprimé pour descendre en dessous de 150 le matin à jêun, envisager de réduire mes doses de Novonorm? Et si oui est-ce compatible avec la spécificité du Novonorm, qui, selon mon médecin, réçoit sa préférence durant la journée pour sa relativement courte durée d'effet mais aussi pour son efficacité accrue pendant cette courte période? Surtout que l'hypo ne surgit pas pendant la période intiale et médiane d'effet du Novonorm, à mon avis, mais en "fin de course", lorsque le sucre a été en grande partie éliminé de mon organisme. Beaucoup de questions.

Quel est votre avis? Dois-je m'inquiéter et puis-je espérer encore lgtps échapper à l'insuline?

Merci d'avance.

Jean-Claude.

Merci d'avance pour votre réponse.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés