Hypoflamme
Portrait de cgelitti

Bonjour à tous, j'ai 22 ans, je suis étudiant.

Je viens sur ce forum pour partager mon problème et mon avis sur le problème. En effet d'après les médecins la nécrose n'est pas une maladie mentale.

Franchement, selon moi ça en est une (je ne suis pas médecin, et je n'ai pas de connaissance en médecine autres que les 10 000 forums que j'ai du consulter). J'ai souvent pensé que j'étais le mec le plus hypocondriaque de la terre:

ça a commencé vers l'âge de 16 ans, j'avais une peur bleu du cancer du poumons, mais je n'y pensais pas réellement, j'avais peur de cracher du sang et à force d'en avoir peur j'ai fini par en cracher. Oui oui, je m'étais tellement irrité la gorge à force de la racler pour cracher que mes crachats contenaient du sang! Mais à cette époque ce n'était rien, j'faisais encore la fête normalement, j'étais un jeune totalement normal et personne à l'exception de mes meilleurs potes n'étaient au courant.. Personne ne me voyait comme un hypocondriaque, les gens me voyaient du genre "m'enfoutisme" car c'est l'image que je voulais donner.. Eh ben oui on aime souvent cacher nos défaults et c'est d'ailleurs bien dommage. Mais encore une fois, ce n'était RIEN. je n'y pensais pas tous les jours loins de là.. Ensuite au bout de 2 ans j'ai fais un bilan complet: pneumo, scanner, et tout l'bordel.

J'ai été soulagé, et c'est la que j'ai compris que je n'aurais jamais jamais du faire ces examens, j'ai enfin compris comment marche le mécanisme de l'hypocondrie chez moi et comment il contrôle ma vie, on m'envoit une "peur", une angoisse sur un symptome, je panique comme un dingue, ensuite je fais les examens et je suis rassuré. Quelques semaines plus tard, une nouvelle peur apparait. Donc j'ai assimilé ça à la drogue dur intraveineuse, les hypocondriaques ne peuvent pas vivre sans leur angoisse, sur le plan psychologique et physique. Je vais passer peut être pour un débile mais, on vit tous sur par rapport à un cercle que le subconscient dirige, des signaux qu'on envoit à notre cerveau quand on est en phase d'hypnose (déconcentré comme quand on regarde dans le vide), et ce cercle chez les hypocondriaque c'est ça: Peur > soulagement, besoin d'un autre soulagement donc LE CERVEAU DOIT RECRÉER UNE PEUR. Après c'est ce que ça fait chez moi...

Et cette peur qui revient, revenait au début au bout de quelques semaines, mais maintenant c'est plusieurs par jour, je ne peux plus me contrôler et je ne sais pas quoi faire. Je vais avoir mal au mollet, peur de faire un phlébite pendant 1 semaine, ensuite je fait une prise de sang d'dimetre, ou echo dopler, je suis rassuré et 15 minutes après j'ai une nouvelle peur, (merde j'ai mangé du frommage pas frais peur de chopper la listéria et que cela se transforme en méningite). Sans blague, j'ai l'impression d'être le seul dans cette situation, je comprends pas pourquoi mon cercle a dégénéré si vite.. Mon cercle a été crée par une maladie assez grave que j'ai contracté et dont j'ai réussi à évacuer, j'ai des taux sur les prises de sangs souvent au dessus de la norme (hyperuricémie, un taux d'hématocrite vraiment haut), donc ces problèmes sont des problèmes de fonds, donc quand je me soulage en apprenant que je n'ai pas telle maladie je repense au problème de fond avant de retrouver un nouveau problème. J'ai l'impression d'être foutu psychologiquement, et je fais comme tous les gens comme nous, j'essaye pas vraiment de trouver des solutions, juste en rechercher les causes, c'est en train de me faire foirer mes études, j'ai perdu une année à cause de ça, je n'ai plus de mention je ne peut plus me concentrer en dehors des maladies et j'en souffre, la solution c'est d'aller voir un psychologue mais je m'y refuse, en fait au fond pour la plupart on ne veut pas d'aider. ça vous est déjà arrivé de vous dire que cela vous porte bonheur et si vous arrêtiez de vous inquieter ça vous porterai malheurs et vous choperait un cancer par exemple? Car c'est grave, on se ferme nous mêmes les portes..

Je n'ai même pas vraiment parlé de mon stade.. Quand je vais à la piscine j'ai peur d'une noyade sèche, quand je mange j'ai peur d'étouffer, pendant 2 mois à un moment je ne mangeais que du liquide (mais j'ai réussi à passé cette phobie), quand je me cogne j'ai peur d'un hématome cranien, hémorragie cérébrale, quand c'est le ventre j'ai peur d'une rupture de la rate, j'ai eu peur de ne pas me réveiller le matin, peur de faire une mort subite en courant, ou même pendant l'amour, je suis hyper superstitieux je fais attention à tous ce que je dis car sinon cela "porte malheur".

Si quelqu'un se reconnait dans ce que je dis, si par hasard elle tombe sur ce forum, ça me plairait beaucoup de voir ce qu'elle a à dire, si cette personne est comme moi j'aimerai savoir si elle à l'impression d'être enfermé dans ce cercle.. J'aimerai des conseils si vous avez guérit de cette "maladie" qui n'est rien d'autre que l'anxiété à tendance hypocondriaque et phobique.

Merci de m'avoir lu!

PUB
PUB

Contenus sponsorisés