Stérilet au cuivre : quels effets secondaires ?
Publié le 03 Janvier 2019 par Laurène Levy, journaliste santé
Validé par : Dr Odile Bagot, Gynécologie et obstétrique

Stérilet au cuivre et infections : la controverse

Un deuxième effet controversé du stérilet au cuivre est celui d’une augmentation du risque d’infection utérine, notamment d’infection aux chlamydias. "Le stérilet au cuivre constitue en effet un corps étranger métallique, susceptible de jouer un rôle de point d’appel pour les infections des voies génitales hautes (ovaires, trompes et corps de l'utérus, ndlr)" explique la docteure Bagot. De plus, "la glaire cervicale au niveau du col de l’utérus est moins opaque qu’avec une contraception hormonale, ce qui facilite en théorie la migration bactérienne" ajoute la gynécologue.

PUB
PUB

Mais ce risque d’infection n’est pas établi et reste actuellement discuté. "Pour le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF), des antécédents d’infection à chlamydia ne constitue pas une contre-indication à la pose d’un DIU au cuivre et une infection en cours pas un motif de retrait du stérilet" précise Odile Bagot.

En attendant d’y voir plus clair, "il est recommandé aux femmes de réaliser régulièrement une recherche de chlamydia" note la spécialiste.

Source : Merci à la docteure Odile Bagot, gynécologue à Strasbourg et auteure des ouvrages Dico des nanas et Dico des femmes enceintes (Hachette Pratique) sous le pseudo Mam Gynéco.
DIU - Dispositif Intra Utérin (Stérilet), choisirsacontraception.fr, site géré par Santé Publique France, page consultée le 20 décembre 2018 
Le stérilet, Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF), mis à jour le 31 mai 2016