heu
Portrait de cgelitti
J'ai fait la connaissance de mon ami il y a 6 mois et nous vivons une relation très équilibrée. Uhn problème récent cependant : nous vivions ensemble depuis 1 mois seulement lorsqu'il a accepté d'héberger, chez nous, la nana qui a quitté son ex-meilleur ami, sans limite de temps. Désaccord total sur ce sujet car je traverse de nombreuses difficultés personnelles (divorce en cours, difficultés financières et administratives, maman à temps plein, vie active très fatigante avec de nombreux déplacements quotidiens) et j'ai envie de me retrouver dans l'intimité chez moi, avec mon ami et ma fille de 3 ans, quand je rentre le soir et le week-end.Il ne comprend pas cela, ni les risques qu'il fait courrir à notre couple en ce début de vie commune, qui sera teinté par ce squat qui s'étend à présent sur 3 pièces de la maison et qui a dépassé le temps initialement convenu (cela va faire 4 semaines). L'important pour lui est de rendre service et par ailleurs comme on s'aime tout va bien (et on ferme là-dessus la "cocotte minute"). La fameuse nana n'est pas activement désagréable, mais elle se comporte comme dans un hôtel-restaurant (ne fait rien à la maison)et c'est moi l'étrangère (pour elle) qui doit lui fixer ses limites, mon ami lui laissant passivement décider elle-même des modalités de sa vie chez nous. J'ai l'impression d'être celle qui restreint, d'être égöïste à ses yeux. j'ai aussi un sentiment d'être trahie par lui, car il ne tient pas compte de mon épuisement en laissant perdurer la situation. Nous nous sommes disputés deux fois fortement à ce sujet, j'en ai fait une crise de spasmophilie vendredi soir. Il met çà sur le compte d'un manque de magnésium ("cocotte-minute" toujours bien fermée). Qu'en pensez-vous?
PUB
PUB

Contenus sponsorisés