cindymiaou
Portrait de cgelitti
Bon moi ausi je vais devoir y passer fin du mois.. Après une hospi de 12 jrs en sept.(état de choc, antibio à très haute dose) où le chirurgien essayait de "gagner du temps" et de "refroidir" le volumineux plastron évoquant une perforation passée inaperçue,(absolument indolore, allez comprendre...) cette fois j'y retourne car il n'est même pas envisageable d'attendre une deuxième crise, qui serait trop grave, parait-il. Je dois dire que j'ai un médecin traitant, un et même deux chirurgiens absolument épatants.(le 1er étant tombé malade).Le diagnostic a été posé d'emblée par mon médecin, puis aux urgences qui ont suivi, rapidité et professionnalisme parfait du chirurgien de garde appelé pour avis, et du personnel A lire vos réfexions, je ne suis quand même pas trop rassurée même si dans l'ensemble vous avez l'air de tous aller vraiment mieux après.Le type d'intervention ? on verra une fois dans la place.(3 solutions au moins). J'ai très peur d'avoir une poche...J'ai surtout peur de la douleur au réveil.j'aimerai bien que vous me rassuriez.combien de temps d'arrêt de travail, combien de temps pour retrouver une vie normale ? Merci de bien vouloir me donner des précisions.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés