Rhinite, sinusite, otite, angine ? L’homéopathie, pour soulager les pathologies ORL
Publié le 20 Février 2019 par Léa Casian

L’homéopathie, une alliée

© IstockL’homéopathie peut aider le médecin à prendre en charge de manière préventive les personnes les plus fragiles ou susceptibles de développer un trouble ORL. L’objectif du médecin formé à l’homéopathie est non seulement de traiter les symptômes mais aussi de limiter les épisodes infectieux pendant la période hivernale ou la saison allergique. “Lorsque la pathologie est déclarée, je vais bien sûr établir le diagnostic et je choisis ensuite le traitement homéopathique adapté à la réaction individuelle du patient : comment se manifestent les symptômes (nez qui coule clair ou épais, toux grasse ou sèche, douleur d’oreilles irradiant ou pas), ce qui les aggrave (position allongée la nuit, au réveil) et ce qui les améliore (le chaud, le froid, etc.), entre autres, poursuit Sébastien Musslin. Toutes ces indications me sont essentielles car elle m’aide à définir le médicament adapté. Avec un traitement homéopathique individualisé, je constate souvent un soulagement rapide des symptômes fonctionnels, inflammatoires et douloureux.

PUB

Bien sûr, quand le diagnostic l’exige je fais appel aux antibiotiques ou autres traitements conventionnels. Les médicaments homéopathiques sont une corde de plus à mon arc médical, pas un recours exclusif. Ils m’aident notamment à soulager les patients pour lesquels il y a parfois un vide thérapeutique comme les enfants en bas âge, les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes recevant prenant déjà un grand nombre de médicaments.” Pour savoir quel traitement prendre, il est recommandé de consulter un médecin homéopathe, idéalement au début de l’automne avant l’arrivée des virus. Il vous conseillera la solution la plus adaptée. Passer un hiver en bonne santé avec l’homéopathie, ça se prépare !

Mots-clés : Homeopathie, Orl, Angine, Otite
PUB