richard
Portrait de cgelitti
Mon mari agé de 43 ans à subit en urgence un triple pontage coronarien en janvier 2006.C'est moi mëme qui l'ai emmené aux urgence après avoir appelé le SAMU qui au téléphone ,a jugé bon de ne pas se déplacé et qui comme moi pensait qu'il s'agissait d'une bonne bronchite voir une pneumonie.Il n'avait pas de douleur dans le bras,"juste" du mal à respirer quand il était allongé et il toussait...assis celà allait+ une opression de la poitrine.Celà ne s'arrangeant pas ,je l'ai conduit aux urgences ou on lui à fait electro-cardiogramme (négatif),radio des poumons (ras)+ prise de sang.Ce n'est qu'aux retour des résultats d'analyses de sang 2 hrs plus tard que tout c'est enclenché....SAMU ..masque à oxygène,perf....+ transfer vers un hopital spécialisé en cardio.Là après 2 longues heurs a attendre en salla d'attente on m'a annoncé qu'on allait faire une coronographie à mon mari afin de voir l'état des artères et de poser éventuellement des stens.RE-attente et enfin résultats.Mon mari aurait bel et bien fait à la maison un infarctus "sans signes électriques" d'ou aucunes douleurs hyradiant dans le bras et aucuns signes sur l'électro.Par-contre il avait déjà de l'eau dans les poumons ce qui aurait dû être vu par le médecin qui j'ai oublié de le précisé est aller se recoucher en attendant les résultats(il croyait que mon mari simulait....il était 3 hrs du matin et le Dr en avait marre des heures supp ,on a été acceuillis comme des moins que rien).Bref, mon mari était vraiment mal en point et lors de la coronographie une artère à laché et les 2 autres était foutues....il a fallut l'opéré d'urgence," sinon il n'allait pas tenir" ce sont les propos du chirurgien.Il n'avait plus qu'un tiers de capacité cardiaque çà ce moment là.J'ai enfin pû rejoindre mon mari et nous avons attendu 3 hrs pour qu'une équipe compétente puisse être réunie afin de pratiquer l'opération.Nous sommes du Haut-rhin et pour ce qui connaisse ,nous avons commencé par l'hopital de Guebwiller ,puis par St Joseph à Colmar et ensuite Moenschberg à mulhouse ou mon mari à été opéré par le professeur Bischoff (qui a participé aux transplantations cardiaques à Nancy)et son équipe.L'opération à duré 5hrs30 et mon mari a refait un infarctus sur la table d'opération mais je ne l'ai appris que bien plus tard.On lui a fait un triple pontage en lui ouvrant la cage thoracique et en lui prenant une veine au mollet.Les 3 artères principales du coeur étaient "foutues".Le lendemain le professeur m'a dit qu l'aorte était très épaisse et que c'était un souci qu'il ne savait pas de quoi celà provenait.Il m'a également dit que d'ici quelques mois ,l'une des artères allait se reboucher...et que mon mari n'allait pas reprendre le travail de sitot...Il travaille comme agent à la DDE (déneigement et entretient des routes).Après 1 semaine à l'hopital dont 4 jrs en soins intensifs, mon mari est aller en centre de réadaptation cardiaque 3 semaines.Il n'a pu faire réellement les activitées qu'à partir de la fin de la 2 ème semaine ,ayant encore de l'eau dans les poumons.Du jour de son "accident" à sa sortie du centre ,nous avons été très bien entouré et puis plus rien!!!!J'ai moi même pris RV chez un cardiologue ,pour que mon mari ai un suivi on ne nous avit donner aucune instruction ,sice n'est l'arrêt de travail d'un mois et l'ordonnance des médicaments.Le cardiologue l'a donc vu début Février et à pris connaissnce de son dossier ,puis nous a dirigé ensuite vers notre médecin traitant qui s'occupe du suivit mensuel.Celui-ci avec l'accord du patron de mon mari a fait une demande de longue maladie qui a été accordé ,après passage chez un médecin cardiologue conseil ,et ce jusqu'en Octobre.Mon mari a revu le cardiologue pour un test à l'effort en Mai qui a du être interrompu..mon mari étant épuisé.Mais à prior tout va bien,si ce n'est une tension un peu basse, mais le cardiologue préfère,et le fait que mon mari s'essoufle tout de même à l'effort.Depuis janvier ,il a encore des séances de kiné pour son dos , douleurs du à l'opération sur le thorax.En période hivernale ,mon mari de part son travail est ammené à faire des heures supp,déneigement et à travailler à des cadences assez soutenues et ceci dans le froid.Malgré son envie de retravailler, il pense que le mieux serait qu'il puisse encore rester en arrêt jusqu'en Mars...Nous entendons dire à gauche et à droite que certains sont arrêté 1 an voir plus sans opération....alors que lui à tout de même subit une opération assez lourde...en plus s'il reprenait en mi-temps thérapeutique,celà consisterait à attendre que le temps passe sur son lieu de travail (aucun poste n'étant fait pour le mi-temps),sans compté qu'au niveaupécunier nous sommes perdant pour diverses raisons(pertes primes,assurances...)Et vous quand et comment avez vous repris votre travail? Notre médecin ,ainsi que le kiné ne sont quand à eux pas favorable à un retour au travail pour l'instant .Merci pour vos témoignages
PUB
PUB

Contenus sponsorisés