Jolie Coeur
Portrait de cgelitti
Bonsoir, j'ai une amie depuis l'âge de 17 ans. J'en ai 21 maintenant, mais

je ne supporte plus notre relation.

Je croyais qu'on était les meilleures amies du monde parce qu'on se

confiait tout, et qu'on partageait beaucoup nos peines. Mais le temps

passe et j'ai l'impression d'être dans une "prison" avec elle.

Les années passent et les sujets ne changent pas : malheur, peur de

l'avenir, stress des copains etc.

Elle m'a même annoncé que si j'avais un copain, ça changerait quelque

chose entre nous, et on ne pourrait plus se voir.

J'ai l'impression que si je suis heureuse, elle ne va pas le supporter.

L'autre fois, nous parlions des études d'avenir (parce qu'on n'arrive pas à

trouver notre voie), et elle me parlait d'une de ses amies qui c'était

résigné à être "prof", alors que ça n'était pas son but, et qu'elle attendait

davantage de la vie. Mais comme l'âge arrivait, il fallait arrêter les études

pour travailler.

Elle me disait "ça va nous faire pareil, tu ne peux pas nier ce doute, elle a

raison". Et moi, pour une fois j'ai dit "non, on ne doit pas nous comparer

à elle, notre vie est différente. C'est à nous de gérer notre vie, et pas de

s'identifier au malheur des autres".

Arrivée là, elle m'a dit qu'elle s'était sentie agressée, et elle m'a fait la

gueule jusqu'à ce que j'ai dû admettre que ma réponse était de la

défensive, car au fond de moi, aussi, j'avais ce doute, alors que c'était

faux !

En rentrant chez moi, j'ai pris une décision : lui tenir tête et la "quitter" en

quelque sorte, car sinon, je ne sortirait jamais de ces débats de merde sur

l'inquiétude de la vie.

Alors, j'ai dit tout ce que j'avais sur le coeur pour éviter la "dépression",

car sinon, je me serais mise à penser comme elle, et à ne plus avoir goût

de rien.

Mais arrivée là, je me demande toujours si j'ai fait le bon choix.

Je pense que oui, pour mon bonheur à moi, et pouvoir enfin penser par

moi-même.

Mais j'aurais aimé savoir ce que vous en pensiez. Parce qu'évidemment,

elle m'a dit que je me "lâchais", et que je lui en mettais plein la gueule,

alors que je vous assure que j'ai été courtoise, mais franche. Comme on

doit l'être avec des amies.

Je me sens mieux depuis que je ne la vois plus et ça m'a demandé

beaucoup de courage pour me défaire d'elle, sinon, je me dis que dans 5

ans, je serai encore en train de prendre des rendez vous avec elle, sur la

terrasse des cafés à déverser mes malheurs...

Non, ce n'est pas ça que j'attendais de la vie.

Merci pour vos réactions. :)

JC

PUB
PUB