Quels sont les symptômes d'une insolation ?

Les bons réflexes en cas d’insolation

Il est primordial de faire baisser le plus rapidement possible la température de la victime :

PUB
PUB
  • L’installer à l’ombre ou encore mieux dans un endroit frais et ventilé, équipé d’un ventilateur ou d’un climatiseur.
  • La rafraîchir en l’aspergeant d’eau, avec des linges mouillés, à l’aide d’un brumisateur, en lui donnant une douche tiède ou un bain.
  • La réhydrater en lui donnant de l’eau à boire par petites gorgées.

Au moindre doute, s’il s’agit d’une personne âgée ou d’un jeune enfant, contacter un médecin ou les urgences en composant le 15 (Samu).

Les urgences doivent être contactées immédiatement en cas d’insolation grave : les yeux enfoncés, la langue et les lèvres sèches, confusion, et bien entendu en cas d’absence ou de perte de connaissance.

Conseils de bon sens pour se prémunir d’une insolation

  • Ne pas s’exposer longtemps au soleil ni aux heures les plus chaudes.
  • Se protéger du soleil en portant un chapeau.
  • S’hydrater très régulièrement, même si l’on n’a pas soif.
  • Se mettre dans un endroit frais dès que l’on ressent une forte sensation de chaleur corporelle.
  • Ne jamais laisser un enfant, une personne âgée ou qui que ce soit en plein soleil ou dans une voiture en plein soleil.
  • En cas de canicule : ventiler les pièces, utiliser un climatiseur, un ventilateur, un brumisateur, porter des vêtements amples, légers et de couleur claire, éviter les activités physiques.
  • Sportifs : porter des vêtements adaptés qui ne retiennent pas la chaleur, respecter ses limites (dictées par l’entraînement régulier), éviter les stimulants…
Publié le 21 Juillet 2014 | Mis à jour le 20 Juin 2017
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Ministère de la Santé, « Canicule : recommandations pour la population », http://www.
Voir + de sources
sante.gouv.fr/canicule-recommandations-pour-la-population.html, mai 2014. Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), « Canicule et fortes chaleurs : comprendre les risques ».