Quels sont les signes d'une athérosclérose ?

Quels sont les signes et symptômes de l’athérosclérose ?

L’athérosclérose s’installe très lentement, très progressivement, et ne se manifeste en général par aucun symptôme.

L’athérosclérose peut rétrécir le diamètre des artères coronaires de 50%, voire 70%, sans causer de symptômes. C’est ainsi que le plus souvent, l’athérosclérose n’est révélée que trop tard, lorsqu’un accident survient (angine de poitrine, infarctus, accident vasculaire cérébral, etc.).

Il s’agit alors dans le cas d’infarctus du myocarde, d’une forte douleur comprimant la poitrine, pouvant irradier dans les bras ou la mâchoire. Cette douleur est parfois accompagnée de nausées, vomissements, essoufflement, pâleur, sueurs, angoisse… C’est une urgence vitale.

En cas d’accident vasculaire cérébral, les symptômes d’alerte sont les suivants : faiblesse ou paralysie soudaine d’un membre d’un seul côté du corps, perte d’équilibre, diminution brutale ou perte de la vue d’un œil, confusion, troubles du langage, maux de tête, etc.

Dans tous les cas, la nature des signes dépend de l’artère touchée, du degré de l’obstruction et de la rapidité de cette obstruction (progressive ou subite).

Blocage soudain d’une artère :

Publicité
Publicité
  • Crise cardiaque.
  • Accident vasculaire cérébral.
  • Gangrène touchant l’orteil, le pied ou la jambe (obstruction des artères apportant le sang aux jambes).

Blocage partiel d'une artère :

  • Douleur et crampes (indiquant que le débit sanguin est insuffisant pour répondre au besoin des muscles en oxygène).
  • Douleur dans la poitrine au cours d’un exercice (angine de poitrine).
  • Douleurs aux jambes lors de la marche (artères des membres inférieurs).

Que faire en cas d’athérosclérose ?

Lorsque l’athérosclérose entraîne des complications (infarctus, angine de poitrine, accident vasculaire cérébral, insuffisance rénale, insuffisance cardiaque, crampes dans les jambes, gangrènes…), en plus du traitement de celles-ci, on recommande un traitement visant à réduire les facteurs de risque d’aggravation de l’athérosclérose :

  • alimentation saine,
  • arrêt du tabac,
  • perte de poids,
  • activité physique,
  • etc.

Il existe également des traitements pour améliorer la circulation sanguine, tels que la prise de bêtabloquants et d’aspirine, ou encore des molécules abaissant le taux de cholestérol, les statines.

Enfin, lorsque les artères carotides sont fortement diminuées par une plaque d’athérome, on recourt à la chirurgie des artères afin de prévenir les accidents vasculaires cérébraux.

Si l’on diagnostique après un ECG (électrocardiogramme) et une coronarographie (ou après un infarctus bien sûr), l’obstruction d’une artère coronaire par une plaque d’athérome, on peut poser un stent, sorte de support que l’on place à l’intérieur de l’artère afin que celle-ci ne se bouche plus.

La meilleure façon de se prémunir de l’athérosclérose et de ses complications est d’adopter une bonne hygiène de vie : alimentation saine, activité physique, arrêt du tabac.

La rédaction vous conseille :

Mots-clés : Atherosclerose
Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 04 Juin 2012 : 00h00
Mis à jour le Vendredi 24 Octobre 2014 : 10h38
Source : Le Manuel Merck, Larousse.