Boom
Portrait de cgelitti
Me voilà à nouveau sur ce site. Je sais que l'on y vient seulement lorsque l'on a un problème. C'est un peu comme avec Dieu, on le prie quand cela ne va pas pas.

Sur ce forum, je sais que les autres ne jugent pas et essaient d'aider. Je sais que lorsque l'on en va pas, il n'y a qu'une personne qui peut vous aider : SOI MEME.

Malheureusement, c'est souvent trop dur et même le malheur des autres (désolée je ne suis pas hypocrite)ne nous fait aps grand bien.

Mon histoire peut être banale : un père alcoolique qui n'était pas grans chose pour moi, une mère élevée à l'ancienne, très prude et secrète et qui devait prendre les choses en mains, 2 frères en pension. Je faisais ce que je voulais mais ne faisait rien car je n'étais pas guidée. Peu d'amis de toute sorte et encore moins de relations. En 88, rencontre avec celui qui devint mon mari en 90, parents en 91 et 94 (2 garçons). De là une sucession de soucis dus pour la plupart à mon mari (pb à son boulout, ensuite il s'est laissé entrainé dans l'acool dont il n'est jamais sorti, je crois qu'il a fait subir des horreurs verbales et quelques coups sous l'emprise de la bière, mon refus de voir la vérité en face, menaces et j'en passe...). POurtant je crois pouvoir dire que je suis d'une nature assez forte et qui encaisse bien les coups, même ceux des autres. Je suis une éponge. Maintenant, j'ai 50 ans, un mari qui ne change pas (tant mental que comportement), un ado très difficile tant au niveau école que dialogue et le reste, le second j'arrive encore à le tenir. Un boulot qui pourrait ne pas être merdique mais dont je me sens dévalorisée complètement avec surcroit pour tous les collègues de boulot. Bref, je replonge et n'ai personne à qui je pourrais parler, pleurer, crier, envoyer tout balader. Voilà, c'est surtout cela que je voudrais : RECOMMENCER MA VIE JE PENSE. Seuelement, je n'ai pas confiance en mes 3 mecs à la maison et dans plein de domaines et srutout pas d'aide du père qui me laisse tout gérer. Je suis fatiguée de me battre et j'ai une envie profonde de baisser les bras et de ne plus rien faire. Car ils ne changeront jamais et seront toujours fidèles à eux. Je ne veux pas leur imposer quoique ce soit, mais les bases vitales et essentielles telles que le respect de l'autre et des choses qu'il fait, ne pas mentir ou voler. Mais c'estpeine perdue. Pour arrêter mon discours, je veux dire simplement que je suis lasse et me demande pour la vie est comme cela, si j'ai vraiment mérité tout ce qui m'arrive. (je n'ai pas de tendance suicidiaire).

PS : j'ai presque tous les symptômes d'une personne dépressive, marrant hein ?

PUB
PUB