cgelitti
Portrait de cgelitti

J'ai subit une 1e opération en 2004 pour passer une scelioscopie (suivie de curetage endométriose découverte lors intervention). J'avais pris décision de ne pas continuer processus de mise en ménopose artificielle (injection/pillule en continu) puisque cette maladie est dû à ces hormones (31% de cas en France en 2004).

Mais voilà, nouveaux dérèglements fin Nov. 2012 avec règles en continu très abondantes, beaucoup de fatigue. Donc après Noël, je demande une échographie pelvienne et surprise : non pas de khystes mais du liquide dans les trompes. Urgence RV gynéco début Janvier et programation opération (+ demande ligature des trompes en même temps) fin Janv 2012 (résultat : une trompe enlevée suite 1e op. 2004 car trop abimée après curetage et encombrement). Mais, j'ai continué à subir un dérèglement hormonal avec encore signements abondants jusquà mi-mars, suivi d'une libido hors normes en Avril/Mai (seins douloureux et congestionnés : mastoses/khystes).

Nouvelle étape, avec une nouvelle gynéco en Juin : 1er Traitement pour le fer (après analyse de sang suite grande fatigue) & Mise au repos des organes en ménopose artificielle par 4 mois d'injections suivi d'une pillule en continue (suivie sur 2 mois + 2e traitement fer) = arrêt de libido, sècheresse vaginale et toujours seins douloureux avec khystes jusqu'en Déc 2012.

A ce jour, et sur cette semaine fin Fév/Mars 2013, de plus en plus fatiguée et pensant à une infection urinaire je demande une analyse de sang (globules/fer) + analyse d'urine + taux hormones = effectuées ce 1/03. Mais souffrances empirant et WE, douleurs vulve, inflamation vaginale, incontinance = alors je commence à constater que quelque chose n'est pas normal, que j'ai une impression de mutation hyper douloureuse. Je pense tout de suite à descente d'organes et tombe sur ce site. Ai RV ce lundi avec mon médecin donc je demande examen urgence.

Je demande info sur expériences mêmes problème, merci.

PUB
PUB