Kevin28
Portrait de cgelitti

Bonjour à tous .

Suite à un weekend éprouvant (fin août 2011) (beaucoup d’alcool, peu de sommeil , gros repas) en rentrant chez moi le dimanche soir vers 20h j’ai ressenti une douleur sur la face interne du pied droit , comme une pointe , vers minuit j’ai une sensation d’asphyxie et de tachycardie , coup de chaud , perte de sueur et légère perte d’urine , sensation de perte de connaissance , j’ai appelé au secours car je croyais être en train de mourir ni plus ni moins , puis à ce moment-là la crise se termine .

La semaine qui suis je ressens une faiblesse généralisée et quelques palpitations musculaires de faible intensité .

Le samedi soit 6 jours après le premier malaise chez des amis je ressens une perte totale de contrôle de ma jambe droite à partir de l’adducteur jusqu’au pied , tremblement excessif , jambe raide et difficulté à respirer jusqu’au point où je demande à un ami de me ramener , et là dans le voiture tout s’emballe , les symptômes s’intensifient , la jambe se raidie de plus en plus il m’est impossible de la plier , respiration difficile , arrivé devant chez moi je ne peux même plus marcher et je suis à deux doigts de perdre connaissance . Une fois chez moi , gros coup de chaud et là ma jambe droite se tétanise totalement et de façon incontrôlée se dresse horizontalement en provoquant une douleur atroce . Quelques minutes après la crise se termine .

Dès le lendemain va commencer une lutte permanente contre la douleur , le plus insupportable se situe au pied droit et la jambe droite , je dors avec un coussin sous les pieds tellement ceci me font mal , la jambe droite est largement plus douloureuse que la gauche (pour les deux jambes la douleur est localisé sur la face interne , de la cuisse au pied) . Sensation électrique , pieds qui passent du froid au chaud , fatigue généralisée , spasmes musculaires , sommeil très difficile , myoclonie , sensation du cœur qui bat dans tout le corps , assis je ne supporte pas les rebords de chaise ou de canapé que je ressens comme une lame . Mon corps semble avoir du mal à lutter , moindre choc provoque un bleu , moindre marche ou effort provoque des crampes . Seul point positif , à aucun moment j’ai l’impression d’avoir de nouveau un malaise ou une crise . Je vais vivre ce calvaire jusqu’au mois de janvier ou certains symptômes vont soit disparaitre ou diminuer (plus de bleu , sensation électrique dans les jambes largement diminuées , spasmes musculaires moins intenses) , après avoir eu des difficultés à dormir désormais je dors près de 10h par nuit mais ayant la sensation que mon sommeil n’est pas réparateur , je suis toujours autant fatigué , la jambe gauche semble plus douloureuse et fatiguée sans tout de même atteindre l’intensité de la jambe droite .

En janvier je marche beaucoup sur les conseils des médecins , nouveau symptôme , j’ai de plus en plus mal au dos à gauche entre l’omoplate et la colonne , douleur musculaire , sensation de couteau dans le dos , cette douleur sera désormais permanente et s’intensifie à l’effort . Depuis février je constate une amélioration globale mais insuffisante .

En résumé actuellement , je constate que je n’ai aucune résistance musculaire à l’effort et une très mauvaise récupération , je manque de tonus , j’ai toujours mal au dos côté supérieur gauche , je suis sensible au froid . Le problème semble se localiser au niveau musculaire , ligamentaire , tendineux voir articulaire .

Mes examens :

Sanguins : facteur rhumatoïde et bilan général RAS

Rachi lombaire : RAS

Scanner cérébrale : RAS

Echographie de la face interne du pied droit : RAS

Spécialistes :

Neurologie : le neurologue estime qu’il s’agit d’une crise de nerf dépressive suivit de douleurs somatiques , me prescris un traitement au deroxat que je ne supporte pas , réactions excessives , nausée , insomnie , perte de moral , bouffée de chaleur .

Rhumatologie : le rhumatologue suppose un problème de circulation car les pieds et les mains sont froids et rouges . Evoque également la fibromyalgie . Insuffisance musculaire , trouble statique , douleur insertion du tendon tibial postérieur droit , hyperexcitabilité .

Homéopathe : soupçonne peut être un début de polynévrite puis semble abandonner cette idée , et pense qu’il s’agit d’un problème psychologique couplé à une mauvaise hygiène de vie .

Kinésithérapeute : constate une fibrose musculaire au niveau du côté supérieur gauche du dos , constate des contractures aux mollets , notamment au niveau du muscle soléaire très douloureux à la palpation , constate une flexibilité de la jambe gauche moins importante que la droite , douleur intense à la palpation du tendon tibial postérieur droit . Etirement douloureux .

Ostéopathie : invalide la piste spasmophilique. Conseil de parler à mon médecin d’un traitement au rivotril .

Médecin traitant : semble désemparé et m’invite à prendre rendez-vous avec le DR Fabre médecine interne .

Médecine interne : ne constate pas de trouble moteur due à un facteur neurologique et ne semble pas inquiet outre mesure .

Il y a une grande disparité entre le diagnostic peu alarmiste des différents médecins et spécialistes et ce que je vis . Nous sommes 9 mois après le début de mon problème de santé , et je ne peux plus travailler , je sors peu , les douleurs sont toujours présentes , chaque effort physique se paie cash ,le moral commence à flancher .

Peut être l'un d'entre vous a t-il une idée de ce qu'il m'arrive , merci pour vos réactions et conseils .

Il y a sans doute des fautes d'orthographes je m'en excuse .

PUB
PUB